Sans avoir été étincelant, le partant des Capitales Lazaro Blanco s’était bien tiré d’affaire, quittant le match après sept manches avec une avance de deux points. Les frappeurs des Miners ont toutefois profité d’une mauvaise soirée des releveurs pour arracher un gain de 7-6 qui les place à une victoire du championnat. — Photo Le Soleil, Ian Bussières

La relève coule les Capitales

AUGUSTA, New Jersey — La relève des Capitales de Québec a carrément implosé en huitième et en neuvième manche, vendredi, permettant aux Miners de Sussex County de l’emporter 7-6 et d’acculer les hommes de Patrick Scalabrini au pied du mur en finale de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

Un coup sûr décisif de Daniel Mateo aux dépens du releveur Will Dennis a poussé Mikey Reynolds au marbre en fin de neuvième et détruit tous les espoirs des Capitales. Ceux-ci menaient pourtant 6 à 4 avant que le partant Lazaro Blanco ne quitte le monticule après sept manches.

Les choses ont commencé à se gâter quand Wendell Floranus, qui a pris la relève de Blanco pour amorcer la huitième, a accordé un circuit en solo à Mateo. Un triple à Jayce Ray a ensuite amené Scalabrini à remplacer son releveur par Mike Hepple.

Le grand droitier a mis fin à la manche, mais non sans avoir accordé un simple à Christian Correa, qui a poussé Ray au marbre et créé l’égalité. En neuvième, Hepple a placé deux coureurs sur les sentiers avec un retrait avant d’être relevé à son tour par Dennis.

«C’est décevant. Ce match-là, on l’avait, on aurait dû gagner. Ça change la série complètement. Notre relève, ils l’ont explosée. Quand Blanco est débarqué, on dirait qu’ils se sont mis à saliver. Je n’ai pas beaucoup d’hommes de confiance dans l’enclos. Il faudrait juste qu’il y en ait un qui se lève et qui fasse le travail», a déclaré un Scalabrini encore un peu sonné après la partie.

Son vis-à-vis Bobby Jones a avoué qu’il avait attendu avec impatience le moment où Blanco céderait sa place au monticule. «Le but des deux équipes est toujours de sortir le partant de l’autre le plus tôt possible. C’est le nôtre qui est sorti en premier, mais Michael Wagner fait tellement du bon travail comme releveur qu’il nous a gagné ce match.»

Sams tonne encore

Outre une troisième manche difficile durant laquelle il avait accordé quatre points, Blanco s’était en effet bien tiré d’affaire. Le Cubain avait réussi à mettre fin à la septième alors que deux coureurs des Miners étaient en position de marquer.

C’est en cinquième que Kalian Sams avait donné l’avance aux visiteurs. Avec deux coureurs sur les sentiers, un retrait et deux prises contre lui, le Néerlandais avait transformé une offrande du partant Jordan Cummings en missile par-dessus la clôture du champ gauche — un cinquième circuit en séries pour le no 7.

Un double de James McOwen, suivi d’un simple de Zach Wilson avaient alors donné une avance de 6-4 aux visiteurs.

«Ce n’est pas facile de jouer en défensive ici, le terrain est mou et glissant, mais ça n’excuse rien. Il aurait fallu travailler mieux», a déclaré Sams après la partie. «Il faut maintenant tourner la page et garder le focus au bâton pour le match de demain [samedi]», a-t-il résumé.

+

BECKER COMME SUPPORT MORAL

Même s’il ne peut participer aux séries car il évoluait toujours pour les Piratas de Campeche, dans la Ligue du Mexique, à la date limite, le releveur Nolan Becker (photo) a accompagné ses anciens coéquipiers des Capitales au New Jersey.

«Il fallait absolument que je revienne pour mes coéquipiers. Les séries, c’est très important après tout ce qu’on a traversé ensemble», a expliqué le New Yorkais qui voudrait bien tenter de nouveau sa chance dans un camp des ligues majeures, lui qui avait débuté la saison dans l’organisation des Royals de Kansas City.

Après avoir préservé 24 victoires l’an dernier à Québec, il a récolté 11 sauvetages en 21 sorties cette année avant de quitter pour le Mexique au début du mois d’août et de revenir au Québec après l’élimination de son équipe.

«Je suis encore sous contrat avec Campeche pour l’an prochain, mais, évidemment, je préférerais de beaucoup être invité à un camp d’entraînement des majeures. Je crois que mon bras et mon corps peuvent m’en donner encore un peu», poursuit le grand gaucher de 6’6’’, qui n’écarte pas un retour à Québec s’il se retrouve sans autre option. 

Le lanceur de 27 ans avoue qu’il se sentait un peu à l’écart dans la Ligue du Mexique, étant le seul Américain — et le seul anglophone — des Piratas. «C’est une ligue de niveau AAA, mais où la moyenne d’âge est plus élevée. Je ne continuerai pas à jouer là simplement pour continuer à jouer», a-t-il poursuivi.

Celui qui a déjà complété son baccalauréat n’écarte pas non plus la possibilité de reprendre ses études pour obtenir une maîtrise en administration des affaires.

+

NOTES 

- Le lanceur Cory Jones des Miners, qui avait d’abord été désigné comme partant pour le match de vendredi, a finalement bénéficié d’un jour de congé de plus. Son gérant a plutôt décidé d’envoyer Cummings à sa place pour s’assurer que le Californien puisse débuter le match de samedi. Du côté des Capitales, c’est Bobby Blevins qui aura le départ samedi, son premier des séries, a confirmé Scalabrini.

- Construit en 1994, le stade des Miners, le Skylands Stadium, a abrité jusqu’en 2005 le club-école des Cardinals de St. Louis dans la Ligue New York-Penn (calibre A saison courte). L’ex-lanceur des Expos Britt Reames, les partants Matt Morris et Dan Haren, le joueur de deuxième but Adam Kennedy et les voltigeurs Coco Crisp et Skip Schumaker sont les joueurs les plus connus à y avoir fait leurs premiers pas...