La perspective d'avoir des équipes basées aux États-Unis traversant continuellement la frontière canado-américaine pour la tenue de matchs de la saison régulière complique la tâche aux Blue Jays.
La perspective d'avoir des équipes basées aux États-Unis traversant continuellement la frontière canado-américaine pour la tenue de matchs de la saison régulière complique la tâche aux Blue Jays.

La propagation de la COVID-19 aux États-Unis complique la tâche aux Blue Jays

OTTAWA - L’administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada a révélé que le gouvernement fédéral aurait «une conversation différente» avec les Blue Jays de Toronto au sujet des matchs de la saison régulière au Rogers Centre si les États-Unis et le Canada en étaient à des stades similaires de contrôle de la pandémie de la COVID-19.

Le Dr Howard Njoo a mentionné que des discussions étaient en cours entre le gouvernement canadien et l’équipe du Baseball majeur. Mais il a ajouté que la perspective d’avoir des équipes basées aux États-Unis traversant continuellement la frontière canado-américaine pour la tenue de matchs de la saison régulière constitue «une situation complètement différente» que le plan approuvé de permettre aux Jays d’organiser un camp d’entraînement dans leurs installations à Toronto.

Njoo a précisé que les gouvernements fédéral, ontarien et torontois étaient à l’aise avec les mesures mises en place par les Blue Jays pour s’entraîner en toute sécurité en équipe au Rogers Centre.

Cependant, au sujet de la question des voyages transfrontaliers, il a soutenu que le Canada vit une situation différente de celle des États-Unis en ce qui concerne la COVID-19 «d’un point de vue purement épidémiologique».

Njoo a dit que si le Canada enregistre généralement environ 300 nouveaux cas de la COVID-19 par jour, les États-Unis comptent plus de 60 000 cas par jour.

En Floride... ou à Buffalo?

Les Jays ont dit préférer jouer au Rogers Center et leurs alternatives sont soit le TD Ballpark à Dunedin en Floride, en plein coeur d’un point chaud de coronavirus, soit au Sahlen Field à Buffalo, qui ne respecte pas les normes des Ligues majeures.

Le deuxième but Cavan Biggio a dit que les joueurs essaient de ne pas s’en faire avec ça.

«Personnellement, je veux juste me présenter sur le terrain et essayer de gagner. Qu’on l’apprenne ces jours-ci ou à la dernière minute.... je pense qu’il faut surtout se préparer en vue de la saison, et ne pas s’en faire avec ce qu’on ne peut pas contrôler.

«Nous espérons pour le mieux que ce soit ici, à Toronto. Mais sinon, nous n’allons pas être dépités. Nous allons juste nous retrousser les manches et jouer au baseball.»

Les Blue Jays vont entamer la saison le 24 juillet, à St. Petersburg. Leur premier match à domicile est prévu le 29 juillet, contre les Nationals de Washington.