Félix Bibeau a réalisé qu’il devait plus se concentrer sur lui-même au lieu de gérer toute l’équipe. ‹Si j’ai une bonne attitude, que je travaille fort, je vais amener les gars avec moi›, a-t-il lancé.

La prise de conscience de Félix Bibeau

Par la nature même de son rôle, le capitaine a un rôle important à jouer dans les succès d’une équipe. Mais lorsqu’il juge que son jeu n’est pas à la hauteur de ses responsabilités, il doit aussi prendre le temps de penser un peu à lui. Félix Bibeau l’a réalisé, ces derniers jours.

Au moment où les Remparts de Québec tentent de mettre fin à une séquence de cinq matchs de suite sans victoire, le joueur de 20 ans veut amener ses coéquipiers à le suivre. Mais pour cela, il doit lui-même patiner dans la bonne direction.

«J’ai eu une prise de conscience, samedi, à Baie-Comeau. Je n’étais pas satisfait de mon match, je pensais un peu trop à l’équipe et je ne regardais pas assez la manière que je jouais. Je me suis dit que j’allais me concentrer plus sur moi-même au lieu de gérer toute l’équipe, et que si ça va bien, ça va juste aider l’équipe. Si j’ai une bonne attitude, que je travaille fort, je vais amener les gars avec moi», racontait le numéro 21, jeudi.

Bibeau peut compter sur l’appui de l’entraîneur-chef Patrick Roy, qui a rencontré tous ses joueurs, cette semaine.

«Il s’agit d’une transition pour Félix, qui a été capitaine dans le midget. Être capitaine, ça ne veut pas dire que tu dois transporter l’équipe sur tes épaules tout seul. Félix ressentait cette pression et il a réalisé que ses performances pouvaient aussi montrer l’exemple. Au Colorado, [Joe] Sakic n’était pas le plus volubile dans le vestiaire, mais sur la glace, il jouait de la bonne façon. Félix est notre meilleur attaquant depuis le début de la saison. Il fait un bon travail et les gars le suivent», expliquait Roy.

Après avoir été blanchi de la feuille de pointage à ses deux matchs précédents, Bibeau a rebondi avec deux buts dans la défaite de 6-3 des siens contre les Saguenéens, le lendemain, à Chicoutimi.

«Je pense qu’on peut bâtir sur le match à Chicoutimi, même si on a perdu. On a commis de grosses erreurs, et chaque fois, ça se retrouvait derrière notre ligne des buts» notait celui qui ne sent pas de frustration dans le vestiaire malgré les insuccès de l’équipe.

«On est plus déçu que frustré, car on est capable de faire mieux. En fin de semaine, on va y aller un match à la fois. On a déjà battu chacune des équipes, ça peut nous donner confiance. Il faut connaître de bons débuts de matchs, et si on prenait l’avance, ça pourrait nous aider. Dernièrement, on tire souvent de l’arrière, ce qui nous force à ouvrir le jeu», analysait-il à la veille d’un programme triple en trois jours.

Trois en trois jours

Les Remparts seront les hôtes des Cataractes de Shawinigan, vendredi, visiteront les Tigres à Victoriaville, samedi, et boucleront leur week-end avec le passage des Islanders de Charlottetown au Centre Vidéotron, dimanche.

«On va se concentrer sur nous, tu vas voir, on va en avoir en masse. Il faut y aller à court terme dans notre cas», illustrait l’entraîneur-chef.

Il venait de diriger un entraînement où l’exécution faisait défaut dans différentes facettes du jeu. Mais petit à petit, les siens semblaient retrouver leurs moyens.

«Notre cerveau était comme au ralenti, c’était pas mal évident, mais plus ça avançait, mieux on bougeait. Pour moi, c’est positif. Dans les cinq premières minutes contre Shawi, il faudra simplifier notre jeu, prendre les bonnes décisions et bâtir notre confiance, graduellement», notait Roy, qui a vu les siens l’emporter pour la dernière fois à domicile le 26 octobre, justement contre les Cataractes.

+

EN VITESSE

Anthony Pagliarulo affrontera les Cataractes et les Tigres, vendredi et samedi, tandis qu’Émerik Despatie sera devant le filet contre les Islanders, dimanche… Le défenseur Nicolas Savoie ne sera pas en mesure d’effectuer un retour au jeu, en fin de semaine. «On pensait qu’il reviendrait, mais clairement, c’est non», admettait Patrick Roy… Jeudi matin, l’entraîneur-chef ne savait toujours pas si l’attaquant Gabriel Montreuil et le défenseur Édouard Cournoyer seraient dans l’alignement contre Shawinigan, vendredi… L’attaquant Hugo Audette disputera un autre match avec les Remparts comme joueur affilié… L’entraîneur-chef des Remparts n’a pas commenté la mise en échec ayant valu une neuvième suspension à Mikaël Robidoux, qu’il avait échangé aux Cataractes à la pause des fêtes, l’an passé… Carl Tardif