À deux ans du début des Jeux de Tokyo, les retards de construction s'accumulent, augmentant la pression sur le comité organisateur.

La pression augmente sur les organisateurs des JO de 2020

TOKYO — Le coup d’envoi des Jeux olympiques de 2020 sera donné dans deux ans, et la pression augmente.

Depuis l’attribution des Jeux, qui seront les plus importants de l’histoire avec 33 sports et 339 épreuves, les organisateurs de Tokyo ont dû faire face à une série de contretemps, allant de retards avec les stades et la construction, les catastrophes naturelles et un scandale entourant le logo officiel.

Tout cela s’est retrouvé au centre des préoccupations cette semaine en raison d’une vague de chaleur meurtrière au Japon au moment où le compte à rebours de deux ans est lancé avant les Jeux olympiques de Tokyo qui seront présentés du 24 juillet au 9 août.

Les organisateurs ont toujours redouté des conditions estivales torrides, les températures dans le centre de Tokyo dépassant souvent les 35 degrés Celsius en juillet et en août, ce qui est encore plus difficile à supporter en raison de l’humidité élevée.

Cet été, la canicule a fait plus de 65 morts et obligé des dizaines de milliers de personnes à se rendre dans les hôpitaux, et la température a atteint un sommet historique, lundi, lorsque les médias locaux ont déclaré que les 41,1 Celsius constituaient un record au Japon.

Les experts ont averti que le risque de coup de chaleur à Tokyo a augmenté au cours des dernières années, tout en notant que les Jeux olympiques devraient avoir lieu dans des conditions où les activités sportives devraient normalement être interrompues.

«Nous sommes conscients que nous devons nous préparer à une chaleur extrême», a déclaré John Coates, responsable de la commission de coordination du CIO pour les Jeux de Tokyo, lors d’une récente conférence de presse.

Les Jeux de 1964 à Tokyo s’étaient déroulés en octobre pour éviter les plus fortes chaleurs, mais c’était avant que l’horaire des Jeux olympiques ne soit dicté par les sommes considérables versées par les diffuseurs et les commanditaires.

Les organisateurs locaux font ce qu’ils peuvent pour aider les athlètes à composer avec les conditions. Le marathon et d’autres événements extérieurs auront ainsi lieu tôt le matin pour éviter les chaleurs extrêmes.

Les gouvernements fédéral et métropolitain de Tokyo prévoient également de construire des trottoirs qui émettent moins de chaleur et planter des arbres plus grands en bordure de route pour offrir de l’ombre.

«Les spectateurs ainsi que les athlètes doivent être pris en charge, a déclaré Coates. Le marathon et les épreuves de marche athlétique auront lieu le plus tôt possible, comme ils l’ont été lors des jeux précédents afin de prévenir la chaleur.»

Les organisateurs veulent que les Jeux contribuent à montrer la reprise du Japon après le tremblement de terre et le tsunami de 2011 qui ont fait plus de 18 000 victimes et provoqué un accident nucléaire à la centrale de Fukushima.

Alors que la reconstruction après la catastrophe progresse régulièrement et que le nouveau stade principal de 68 000 places à Tokyo est achevé à 40 %, plus de 70 000 personnes demeurent déplacées de leurs communautés.

Un an de retard

La construction du stade principal a pris plus d’un an de retard sur le calendrier prévu en décembre 2016, les plans antérieurs ayant été abandonnés en raison de l’escalade des coûts et d’une conception controversée.

Le gouvernement japonais a approuvé les plans du nouveau stade de 150 milliards de yens (1,78 milliard $CAN), qui devrait être achevé en novembre 2019. Le calendrier de construction initial aurait permis au stade principal d’accueillir la finale de la Coupe du monde de rugby, le 2 novembre 2019, comme événement test. Mais cette idée a été abandonnée.

Le relais de la flamme débutera le 26 mars 2020 à Fukushima, une région durement touchée par la catastrophe.

Coates a déclaré que les organisateurs locaux sont sur la bonne voie à 24 mois de l’événement. «Tokyo 2020 est une étape significative vers la réalisation de Jeux olympiques qui rassembleront le Japon et le monde», a-t-il déclaré.