Les Sabres de Buffalo ont annoncé le congédiement de l’entraîneur-chef Phil Housley.

La porte pour quelques entraîneurs de la LNH

BUFFALO, N.Y. — Les Sabres de Buffalo ont annoncé le congédiement de l’entraîneur-chef Phil Housley.

L’équipe a fait part de la nouvelle dans un communiqué en début d’après-midi dimanche, quelques heures après la victoire de 7-1 contre les Red Wings de Detroit. Elle n’a émis aucun commentaire pour justifier sa décision.

Le communiqué précise que le directeur général Jason Botterill rencontrera les médias à 16h30 dimanche après-midi.

Les Sabres ont terminé au 13e rang du classement général de l’Association Est avec un dossier global de 33-39-10 et ont raté les séries éliminatoires pour une huitième saison d’affilée.

Le licenciement de Housley, âgé de 55 ans, est le deuxième annoncé dimanche dans la LNH, après celui de Bob Boughner par les Panthers de la Floride.

Après la victoire de samedi, Housley avait déclaré aux journalistes qu’il s’attendait à être de retour derrière le banc la saison prochaine.

«Nous apprécions tous les efforts de Phil (Housley) au cours des deux dernières saisons. Il sera toujours respecté en tant que membre de l’organisation des Sabres et nous lui souhaitons, à lui et sa famille, que le meilleur pour la suite des choses, ont indiqué les propriétaires des Sabres, Terry et Kim Pegula, dans un communiqué. Ce ne fut pas une décision facile, mais nous savons que Jason (Botterill) agit pour le meilleur intérêt de l’organisation à court et à long terme. Nous sommes sûrs que nous partageons la même vision et que nous souhaitons ramener du hockey de qualité à Buffalo.»

Embauché par les Sabres au poste d’entraîneur-chef le 15 juin 2017, Housley, qui est originaire du Minnesota, a affiché un dossier de 58-84-22 lors de ses deux campagnes derrière le banc de l’équipe.

En 2017-2018, les Sabres ont terminé avec une fiche de 25-45-12 pour 62 points, soit le pire dossier dans la LNH. Ils ont cependant remporté le tirage au sort en vue du repêchage de juin 2018, ce qui leur a permis de sélectionner le défenseur suédois Rasmus Dahlin.

Malgré l’ajout de Dahlin, et malgré une séquence de dix victoires du 8 au 27 novembre - dont deux en prolongation contre le Canadien de Montréal -, les Sabres ont de nouveau été exclus des séries éliminatoires cette saison.

Détenteurs de la meilleure fiche dans la LNH après les matchs du 27 novembre avec 36 points en 25 rencontres (17-6-2), ils n’en ont amassé que 40 lors des 57 parties suivantes (16-33-8).

Lors de leurs 26 dernières sorties, ils ont affiché un dossier de 5-18-3. Entre les 2 et 16 mars, ils ont perdu sept matchs de suite, dont trois consécutifs par jeu blanc.

En plus de diriger les Sabres, Housley a porté l’uniforme de cette équipe pendant huit saisons, de 1982 à 1990. Les Sabres l’avaient réclamé au sixième rang lors du repêchage de 1982.

+

WILLIE DESJARDINS NE SERA PAS DE RETOUR DERRIÈRE LE BANC DES KINGS

Willie Desjardins ne sera pas de retour derrière le banc des Kings de Los Angeles la saison prochaine.

Rob Blake, le vice-président et directeur général des Kings, en a fait l’annonce par communiqué dimanche midi.

Blake, qui rencontrera les médias lundi, a indiqué que le processus pour trouver un nouvel entraîneur-chef était en marche.

Originaire de la Saskatchewan et âgé de 62 ans, Desjardins a été nommé au poste d’entraîneur-chef par intérim le 4 novembre 2018, à la suite du congédiement de John Stevens.

Au moment de la nomination de Desjardins, les Kings présentaient une fiche de 4-8-1.

Malgré l’arrivée de Desjardins, ils ont complété la saison au dernier rang de l’Association Ouest avec un dossier de 31-42-9 et ont été exclus des séries éliminatoires pour la deuxième fois en trois saisons.

+

BOB BOUGHNER CONGÉDIÉ PAR LES PANTHERS

Quant aux Panthers de la Floride, ils ont congédié leur entraîneur-chef Bob Boughner, qui a été à la barre de l'équipe pendant les deux dernières saisons sans jamais parvenir à la mener aux séries éliminatoires.

Le directeur général Dale Tallon en a fait l'annonce par communiqué dimanche matin, quelques heures à peine après que l'équipe eut perdu son dernier match du calendrier régulier, 4-3 en prolongation face aux Devils du New Jersey. L'entraîneur-adjoint Paul McFarland a également été démis de ses fonctions.

L'an dernier, les Panthers avaient amassé 96 points, mais raté les séries éliminatoires par un seul point. Cette année cependant, ils (36-32-14) se sont contentés de 86 points et ont terminé à 12 points des Blue Jackets de Columbus et du huitième rang de l'association Est.  Avec AP