Vols de buts, même un double vol, amortis, roulants à l’avant-champ, buts sur balles et erreurs forcées sur des relais par la rapidité des coureurs. Les Capitales ont utilisé tous les trucs du livre pour arracher la victoire à leurs voisins ennemis de la Mauricie.

La petite balle rapporte gros aux Capitales

La petite balle des Capitales a eu raison des gros bâtons des Aigles. Dimanche après-midi, au Stade Canac de Québec, l’équipe locale a gagné 5-1 contre Trois-Rivières.

Vols de buts, même un double vol, amortis, roulants à l’avant-champ, buts sur balles et erreurs forcées sur des relais par la rapidité des coureurs. Les Capitales ont utilisé tous les trucs du livre pour arracher la victoire à leurs voisins ennemis de la Mauricie.

Québec (11-6) remporte les honneurs d’une quatrième série en cinq cette saison et partage le sommet de la Ligue Can-Am avec Sussex (11-6). Trois-Rivières (9-7) est troisième.

«La vitesse tue!» a scandé le gérant des vainqueurs Patrick Scalabrini, pour résumer le gain des siens. Dimanche, la vitesse des Capitales a tué les Aigles.

Les visiteurs ont ouvert le pointage avec leur arme de prédilection, le circuit, en quatrième manche. La claque de Javier Herrera dans la droite semblait inoffensive, avant de prendre l’élan du vent et de traverser la rampe.


« La vitesse tue! »
Le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini

En cinquième, après un but sur balles à Edgar Lebron et un amorti changé en coup sûr par Stephen Gaylor, on a eu droit au double vol. Puis avec deux coureurs en position de marquer, deux prises et deux retraits, Yordan Manduley a cogné un important simple de deux points. Que le Cubain a célébré avec la populaire danse du floss!

En sixième, double de James McOwen, mauvais lancer et but sur balles à Jordan Serena suivi d’un autre larcin. Avec encore deux coureurs en position de marquer et cette fois aucun retrait, Brad Antchak et Adam Ehrlich ont tour à tour frappé des roulants à l’avant-champ pour deux points de plus.

La vitesse de Lebron a encore payé en septième quand, après avoir été atteint, il a volé le deuxième but et s’est rendu au troisième sur le mauvais relais du receveur, avant de rentrer au marbre à la faveur d’un autre mauvais relais défensif sur un autre roulant à l’avant-champ. Total des courses : cinq points sur cinq coups sûrs.

«Ce n’était juste pas notre journée», a soupiré l’instructeur-chef des Aigles, T.J. Stanton. «On a cogné beaucoup de balles près de la clôture, mais on a été incapables de produire. On a aussi mal fait contre leurs coureurs et on les a laissés jouer la petite balle», analysait Stanton, qui espérait mieux avec un départ potable de deux points en cinq manches du lanceur Kevin McNorton (2-1, mpm 2,14).

Son vis-à-vis Scalabrini reconnaissait que ses gars n’avaient «encore une fois pas frappé grand-chose» en général et contre McNorton en particulier. «Mais à quelques moments-clés, on a mis de la pression sur leur lanceur et leur receveur et on les a fait craquer.»

Ce qui l’amenait à louanger son propre lanceur partant, Arik Sikula (3-1, 2,55), qui a besogné durant sept manches complètes. «Je n’avais pas ma meilleure étoffe, mais je suis fier de m’être battu», a d’abord dit Sikula.

«Herrera m’a cogné le même genre de circuit en présaison, à Sherbrooke, avec le même compte, dans la droite, aussi avec le vent», a commenté celui qui avoue adopter une approche différente avec une attaque moins puissante que l’an passé.

Élément de réjouissance au bâton pour les Capitales, leur quatrième frappeur, James McOwen, a mis fin à une vilaine séquence de 0 en 14 avec deux coups sûrs. D’abord un dur roulant à l’avant-champ, où il a été sauf de justesse au premier coussin — encore la vitesse! —, puis son solide double en amorce de sixième.

La recrue Antchak a interrompu sa séquence de matchs avec au moins un coup sûr à huit, tout en ajoutant un 13e point produit, ce qui le place premier de l’équipe.

La mascotte Capi a eu 2036 partisans pour son 19anniversaire. Les équipes de la Can-Am ont congé lundi, alors que les Capitales seront à Ottawa mardi.

+

VITTERS RÉTROGRADÉ, FONTAINE SUR LA TOUCHE

L’arrivée de Maxx Tissenbaum mardi force les Capitales à remanier leur alignement. Après quatre jours à réchauffer le banc, l’avant-champ Lachlan Fontaine est placé sur la liste des blessés.

Cette assignation est rétroactive à son dernier match, donc jeudi, ce qui le rend à nouveau disponible à compter de jeudi prochain. À partir de là, son retour s’effectuera au départ de Kalian Sams aux Pays-Bas pour la naissance de son deuxième enfant ou avant, si un coéquipier se blesse.

Fontaine (moyenne de ,208) n’est pas le seul à éprouver des problèmes au bâton. Josh Vitters a été rétrogradé du cinquième au huitième rang du rôle des frappeurs, dimanche. Le vétéran troisième-but, qui a disputé 36 matchs dans les ligues majeures en 2012, frappe pour ,212 et n’a produit que deux points en 10 matchs depuis le début de la saison. Il souffre d’une séquence de 2 en 24 et a été 1 en 10 dans la série contre Trois-Rivières.

«J’ai hâte qu’il nous montre quelque chose», admet le gérant Patrick Scalabrini, à propos de Vitters. «On s’attend à plus de lui et j’espère qu’il va répondre de la bonne façon, même chose pour Fontaine», indique le patron du volet baseball chez les Capitales.

Pendant ce temps, Jordan Serena — ,271, 6 en 17 dans les cinq derniers matchs — grimpe les échelons et frappait cinquième, dimanche. Kalian Sams — ,311, mais 2 en 13 depuis quatre jours — a conservé le troisième rang, mais comme frappeur de choix au lieu d’évoluer comme voltigeur de centre.

L’entrée en scène de Tissenbaum va «ajouter du punch» au bâton, croit le lanceur Arik Sikula. Meneur de l’équipe l’an dernier pour la moyenne au bâton à ,344, Tissenbaum joint les Capitales après l’élimination de l’équipe de l’Université Stony Brook, avec qui il était instructeur. Lui qui n’a pas eu de camp d’entraînement, reste à voir en quelle forme le receveur et deuxième-but se présentera. À voir mardi, à Ottawa.