Martin Bernard, entraîneur-chef du Drakkar de Baie-Comeau

La «mauvaise gestion» fait mal au Drakkar

BAIE-COMEAU — Pour la première fois de la campagne, le Drakkar de Baie-Comeau a subi un second revers consécutif, s’inclinant 4-2 jeudi soir face aux Huskies à Rouyn-Noranda.

Les Huskies ont inscrit deux filets sans réplique au premier vingt et n’ont jamais regardé derrière. Le Drakkar a fait 2-1 en milieu de deuxième, mais il n’a jamais eu l’occasion de renverser la vapeur, car la réplique des locaux est survenue à peine 19 secondes plus tard. Le coup de grâce a suivi moins de 90 secondes après.

«En deuxième, les erreurs de gestion de match ont fait mal», a fait valoir l’entraîneur-chef Martin Bernard. «On venait de faire 2-1 et tout de suite, il y a un revirement qui n’a pas lieu d’être de la part de [Christopher] Ortiz. Ça nous a pris plusieurs présences à se remettre de ça et ils ont marqué leur quatrième but.»

Le pilote a estimé que les siens avaient disputé une bonne première période, sans parvenir à concrétiser. «On était dans le plan de match et on exploitait ce qu’on avait à exploiter de l’autre côté, mais le pointage n’indiquait pas ça», a-t-il lancé en estimant que les siens s’étaient bien battus en troisième et avaient démontré leur caractère, mais combler un écart de trois buts au domicile des meneurs du circuit était pratiquement mission impossible.

150e point de Chekhovich

Jakub Lauko et Vincent Marleau ont guidé l’attaque des vainqueurs avec un but et une passe chacun. Le meilleur passeur du circuit, Peter Abbandonato, a ajouté à son total avec deux mentions d’aide. Alex Beaucage et Peter Hrehorcak ont complété la marque aux dépens de Justin Blanchette, auteur de 32 arrêts.

De l’autre côté, Samuel Harvey a stoppé 33 tirs pour savourer son neuvième gain. Seuls Yan Aucoin, avec son premier de la saison, et Nathan Légaré (11e), le meilleur des siens jeudi, ont réussi à tromper sa vigilance.

Avec une passe sur le but d’Aucoin, Ivan Chekhovich a récolté son 150e point en carrière dans la LHJMQ. Valentin Zykov (156) est le meilleur marqueur européen de l’histoire de l’équipe.