Sur la glace, les joueurs des deux équipes et les arbitres se sont figés dès les premières notes de l'hymne national français et les télévisions locales ont largement relayés les applaudissements nourris avant le début de la rencontre.

La Marseillaise avant le match du Canadien à Montréal

Près de 20 000 personnes debout ont écouté samedi soir dans le plus grand recueillement La Marseillaise interprétée en hommage aux 17 victimes des djihadistes et en solidarité avec la France juste avant le match de hockey sur glace entre les Canadiens de Montréal et les Penguins de Pittsburg.
Après avoir éteint l'éclairage du Centre Bell, des faisceaux bleu blanc rouge projetés sur la glace laissaient penser à un immense drapeau français flottant sur la patinoire.
Sur la glace, les joueurs des deux équipes et les arbitres se sont figés dès les premières notes de l'hymne national français et les télévisions locales ont largement relayés les applaudissements nourris avant le début de la rencontre.
Plusieurs marches ou hommages ont été rendus dans les grandes villes du Canada, de Vancouver à Halifax, depuis mercredi, jour de l'attaque dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.
Dimanche à Québec, le Premier ministre québecois Philippe Couillard est annoncé à la tête d'une marche du Parlement au consulat de France. D'autres marches sont aussi organisées à Ottawa ou à Vancouver concomitamment à la «marche républicaine» de Paris.
À Montréal, plusieurs milliers de personnes étaient attendues pour cet hommage dimanche matin en présence du maire de la ville Denis Coderre, de plusieurs ministres du gouvernement québecois, des membres des différentes confessions religieuses et des représentants des services consulaires au Canada.