Afin de stimuler l'engouement chinois pour le hockey, les Canucks de Vancouver ont offert un contrat amateur au gardien Sun Zehao, qui agira à titre de troisième portier pour les matchs de présaison contre les Kings à Shanghai.

La LNH tente une percée en Chine

Pendant que les Canucks de Vancouver tenaient un premier entraînement à Shanghai en prévision de leur match préparatoire contre les Kings de Los Angeles, un immense brouillard s'est formé sur la patinoire. Les joueurs n'y voyaient pratiquement rien, mais la LNH a encore un plus gros problème de visibilité en Chine, un pays qui n'a pas de tradition dans les sports d'hiver, incluant le hockey.
La LNH espère changer cette mentalité en présentant deux duels entre les Kings et les Canucks, à Shanghai et Pékin, cette semaine. Le moment n'aurait pu être mieux choisi pour la LNH. Alors que Pékin accueillera les Jeux olympiques d'hiver en 2022, le gouvernement chinois met l'accent sur le développement des sports hivernaux.
Selon les chiffres de la Fédération internationale de hockey sur glace, la Chine a 1101 joueurs enregistrés, tandis que le Canada en a plus de 631 000 et les États-Unis environ 556 000. La diffusion médiatique aidera certainement la cause du hockey et da la LNH. Le réseau chinois CCTV diffuse déjà cinq parties par semaine aux spectateurs chinois et l'entreprise web Tencent présente 14 matchs par semaine sur ses plateformes digitales, dont les séries de la Coupe Stanley.
La LNH a aussi l'aide d'un partenaire influent sur le terrain : le milliardaire chinois Zhou Yunjie. L'entreprise de Zhou, ORG Packaging, est le partenaire qui présente les matchs préparatoires de cette semaine. «Le hockey était très connu dans le nord de la Chine dans les années 60 et 70, alors il y a une base parmi les jeunes de cette région», a indiqué Zhou, ajoutant que la renaissance du hockey en Chine devrait passer par les universités et une ligue professionnelle, se servant de l'Amérique du Nord, le nord de l'Europe et la Russie comme modèles.
«Ça va prendre du temps avant que le hockey sur glace devienne une religion pour les jeunes d'ici comme c'est le cas en Occident», a déclaré Zhou. «Mais ce sport va certainement faire écarquiller les yeux de bien des enfants.»
JO de 2022
La LNH devrait aussi bénéficier de l'engouement créé par les Jeux de 2022. Pour certains, rater les Jeux de PyeongChang est toutefois une occasion ratée d'obtenir une plus grosse visibilité en Chine. «Alors que 2022 approche, les sports d'hiver retiennent toute l'attention sportive en Chine présentement», a fait valoir Mark Dreyer, le fondateur du site China Sports Insider. Le pays va promouvoir les Jeux de Pyeongchang plus qu'auparavant.»
Pour l'instant, la LNH est concentrée à faire des petits pas en Chine et en donner pour leur agent aux partisans présents à Shanghai et Pékin. «Ce sera très amusant, surtout pour les personnes qui n'ont jamais vécu ça avant», a dit l'attaquant Tanner Pearson (Kings). «Peut-être que ça va créer quelque chose de bien en Chine.»