Vendredi, Marchand a léché l’attaquant Ryan Callahan, du Lightning.

La LNH somme Brad Marchand d'arrêter de... lécher ses adversaires

LOS ANGELES — L’ailier canadien des Bruins de Boston, Brad Marchand, a été officiellement sommé samedi par la Ligue nationale de hockey d’arrêter de provoquer ses adversaires en... leur léchant le visage.

«Colin Campbell [l’un des vice-présidents de la NHL] s’est entretenu avec Brad Marchand et le directeur général des Bruins Don Sweeney ce samedi», a indiqué la LNH sur Twitter.

«La LNH a clairement indiqué au joueur que son comportement de la veille était inacceptable et qu’en cas de récidive dans le futur, cela sera traité comme une infraction au code disciplinaire», a-t-elle indiqué.

Vendredi lors de la quatrième rencontre entre Boston et Tampa Bay dans le cadre du deuxième tour des séries, Marchand avait léché le visage de Ryan Callahan alors que les deux joueurs s’expliquaient après un duel musclé.

«Il m’a frappé quatre fois au visage, on était de plus en plus près l’un de l’autre», s’était défendu Marchand après la rencontre remportée en prolongation 4 à 3 par Tampa Bay.

«Il n’y a absolument pas de place pour ça dans notre sport, je ne comprends pas», s’était emporté l’entraîneur de Tampa Bay, Jon Cooper.

Tampa Bay mène trois victoires à une et n’a plus besoin que d’une victoire pour atteindre la finale de conférence. Le match numéro 5 est programmé dimanche.

Marchand, 29 ans, avait déjà fait parler de lui au premier tour pour un geste similaire sur un joueur de Toronto, Leo Komarov, dont il avait léché la joue.

Durant la saison régulière, Marchand avait embrassé sur la joue le même Komarov, pour tenter de lui faire perdre son calme.