Québecor veut toujours ramener les Nordiques dans la Vieille Capitale, selon son grand patron Pierre Dion.

La LNH s'éloigne de Québec

La majorité des directeurs généraux de la Ligue nationale de hockey seraient en faveur d'une expansion à une seule équipe, et préférablement à Las Vegas, a rapporté le journaliste de TSN Darren Dreger, à la suite de leur réunion annuelle, à Boca Raton, mercredi.
Cette révélation semble mettre du plomb dans l'aile de la candidature de Québec, qui sera fixé sur son sort au plus tard lors du repêchage des 24 et 25 juin, à Buffalo. Il s'agit de la date limite pour l'annonce d'une expansion en 2017-2018, a indiqué le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, mercredi.
Appelé à commenter ce nouveau développement dans le dossier, le maire Régis Labaume a renvoyé les journalistes à Québecor. «Appelez Québecor! Je pense que j'aimerais mieux que Québecor parle à ma place. Parlez à M. [Pierre] Dion! Il est pas mal plus informé que moi», a-t-il déclaré au sujet du chef d'entreprise, qui a finalement annulé sa présence à l'inauguration de la nouvelle entrée de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, à laquelle il devait participer, plus tard en soirée.
Il y a une dizaine de jours, le président du conseil d'administration de l'entreprise, Brian Mulroney, avait toutefois admis au FM93 que la situation du dollar canadien, qui a clôturé la journée à 0,76 $US mercredi, n'aidait en rien la candidature de Québec. «C'est un défi extraordinaire», avait-il convenu, le 7 mars.
L'ancien premier ministre canadien semblait alors évoquer une attente de quelques années. «Est-ce que ce sera pour demain matin? Je pense que non. Mais je pense que nous sommes haut placés sur la liste de candidatures importantes à retenir pour l'avenir.»
D'ici au repêchage, le comité exécutif doit formuler une recommandation aux gouverneurs de la LNH, à savoir si elle doit accueillir une nouvelle équipe, deux nouvelles équipes ou aucune équipe en 2017-2018. S'il ne devait pas y avoir de vote avant juin, l'expansion pourrait être reportée à 2018-2019, indique quant à lui Renaud Lavoie, de TVA Sports.
Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly
Repêchage d'expansion
Les directeurs généraux de la LNH ont par ailleurs établi les règles d'un éventuel repêchage d'expansion, déterminant que les espoirs, ainsi que les joueurs professionnels de première et deuxième années - incluant ceux évoluant dans la Ligue américaine -, devaient en être exclus.
Si une seule formation devait s'ajouter au circuit, les équipes déjà en place ne perdraient qu'un seul joueur au repêchage d'expansion. Si deux clubs devaient être additionnés, chaque équipe céderait un maximum de deux joueurs. En tout, chacune des 30 formations actuelles de la LNH pourrait protéger trois défenseurs, sept attaquants et un gardien, ou encore huit joueurs (toutes positions confondues) et un gardien.
Le total des salaires des joueurs non protégés par une équipe lors du repêchage d'expansion devra en outre équivaloir à au moins 25 % de la masse salariale de cette équipe la saison précédente. «Ces nouvelles règles ont été pensées dans le but de donner un peu plus de profondeur aux clubs d'expansion afin qu'ils puissent être compétitifs plus rapidement», a expliqué Bill Daly.
Seule la question des joueurs possédant des contrats dotés de clauses de non-échange et de non-mouvement - seront-ils protégés ou non? - doit encore être discutée entre la LNH et l'Association des joueurs. Un repêchage d'expansion en vue de la saison 2017-2018 se tiendrait tout juste avant la séance régulière de la LNH, en juin 2017.  Avec Annie Morin