La dernière expansion dans la LNH remonte à 2000, avec l'arrivée dans la ligue des Blue Jackets de Columbus et du Wild du Minnesota. Chaque équipe avait alors eu le choix de protéger deux gardiens, trois défenseurs et sept attaquants, ou un gardien, cinq défenseurs et neuf attaquants.

La LNH réfléchit au nombre de joueurs à protéger lors d'une éventuelle expansion

Le nombre de joueurs que pourra protéger chaque équipe en cas de repêchage d'expansion dans la LNH sera débattu, lundi et mardi, lors de la réunion annuelle des propriétaires d'équipe.
Les propriétaires de la LNH se réunissent à Pebble Beach, dès lundi, et bien qu'aucune décision concernant les potentielles villes d'expansion ne sera prise, la procédure à adopter en cas de repêchage est au menu, rapporte l'expert hockey de Sportsnet, Damien Cox. 
«Ce sera le début d'une discussion pour déterminer quel genre d'expansion veulent les propriétaires», a-t-il affirmé dans son segment Saturday Headlines, samedi soir. «Ils doivent surtout déterminer à quel point ils veulent que les équipes d'expansion soient mauvaises? Ils rendront possiblement plus de joueurs disponibles», a-t-il mentionné à propos d'un potentiel repêchage d'expansion. 
La décision des propriétaires risque d'avoir un impact important sur le succès des équipes d'expansion lors de leurs premières années d'existence. 
La dernière expansion dans la LNH remonte à 2000, avec l'arrivée dans la ligue des Blue Jackets de Columbus et du Wild du Minnesota. Chaque équipe avait alors eu le choix de protéger deux gardiens, trois défenseurs et sept attaquants, ou un gardien, cinq défenseurs et neuf attaquants. Les joueurs non protégés étaient disponibles lors du repêchage d'expansion. Si le Wild a été en mesure de participer aux séries à sa troisième année d'existence, les Blue Jackets ont eu besoin de neuf saisons pour le faire. 
La réunion des propriétaires permettra aussi au comité exécutif de la LNH de se pencher formellement sur les candidatures d'expansion de Québec et Las Vegas. Une recommandation devrait être émise par le comité avant la prochaine rencontre des propriétaires, lors de la pause du match des étoiles. 
Le système de compensation en choix au repêchage lorsqu'un entraineur ou un directeur général quitte en cours de contrat pour une autre organisation devrait également être au menu cette semaine, le commissaire Gary Bettman souhaitant l'éliminer.