Jeudi dernier, lors du premier match préparatoire des Chiefs, le jeune quart-arrière Pat Mahomes a peu joué, mais a tout de même été malmené par la défensive des Texans de Houston.

La ligne des Chiefs devra mieux protéger Mahomes

ST. JOSEPH, Missouri — Pendant l’entre-saison, il a beaucoup été question du travail du directeur général des Chiefs de Kansas City, Brett Veach, pour fournir tous les outils nécessaires pour que le jeune quart Patrick Mahomes II puisse connaître du succès.

Les Chiefs comptaient déjà sur Tyreek Hill, un marchand de vitesse, et sur l’ailier rapproché Travis Kelce. Ils ont ajouté le demi Kareem Hunt en troisième ronde en 2017, et il a ensuite dominé la NFL pour les gains au sol avec 1327 verges. Au cours de l’hiver, ils ont accordé un généreux contrat de trois saisons à l’ailier espacé Sammy Watkins, une menace additionnelle pour les demis défensifs adverses.

Toutefois, les succès de Mahomes dépendront probablement de la ligne à l’attaque, ces costauds dont le travail est de protéger leur quart.

Les Chiefs souhaitent que les membres de cette unité demeureront en santé, ce qui n’est pas le cas en ce moment. Le garde à droite Laurent Duvernay--Tardif, victime d’une commotion cérébrale dimanche, a raté une deuxième journée complète d’entraînement mardi. Rien ne dit que le Québécois sera en uniforme pour le match préparatoire de l’équipe vendredi soir contre les Falcons d’Atlanta.

Frappé trop tôt

En principe, la ligne à l’attaque des Chiefs sera de retour, intacte, ce qui ne peut être une mauvaise chose sur le plan de la cohésion. 

Toutefois, les résultats obtenus lors du premier match préparatoire contre les Texans de Houston ont été moyens-. Mahomes a été frappé beaucoup trop souvent le peu de temps qu’il a passé sur le terrain.

«Voyez-vous, sur le premier jeu du match, notre quart a été frappé. C’est quelque chose qu’une ligne à l’attaque ne devrait jamais accepter, a déclaré Andy Heck, l’instructeur responsable de la ligne à l’attaque chez les Chiefs. Nous connaissons l’importance de protéger le quart, surtout tôt dans le match.»

Même si les choses ont été contre les Texans, Heck dit qu’il y a raison d’être optimistes. Lorsque les Chiefs se sont réunis pour réviser le film du match, les membres d’une ligne offensive qui jouent ensemble depuis quelques années savaient très bien ce qui avait cloché.

«C’est certain que nous ressentons un certain sentiment d’urgence au sein de notre groupe, a déclaré le centre Mitch Morse.

«Nous avons fait quelques bonnes choses, mais il y en a d’autres sur lesquelles nous devons travailler. C’est comme ça avec chaque match et chaque séance d’entraînement. Il faut parfois examiner notre travail et jeter un regard critique.»