Le jeune quart-arrière partant des Chiefs de Kansas City, Patrick Mahomes, n’avait pas à se sentir intimidé par son opposant des Steelers, le vétéran Ben Roetlisberger. Mahomes a lancé 10 passes de touché en deux matchs cette saison, sa première complète sur le circuit Goddell.

La leçon de football de Mahomes

PITTSBURGH — Patrick Mahomes a égalé un record de concession en lançant six passes de touché et les Chiefs de Kansas City ont défait les Steelers de Pittsburgh 42-37, dimanche.

À son troisième départ dans la NFL, Mahomes, âgé de 22 ans, a réussi 23 de ses 28 passes pour des gains aériens de 326 verges pour permettre aux Chiefs (2-) de remporter un match dans l’ancienne capitale de l’acier pour la première fois depuis 1986. Lors des deux premières semaines d’activités, Mahomes a lancé 10 passes de touché, soit le plus grand nombre en deux matchs par un quart, dans l’histoire de la NFL.

«Tu ne t’attends pas à avoir autant de passes de touché à ce moment de la saison, a reconnu Mahomes. Mais je savais qu’avec cette unité offensive, les munitions que nous avons en réserve et le plan de notre entraîneur-chef Andy Reid, que nous avions une chance d’être très très bons et que les possibilités étaient illimitées.»

Travis Kelce a capté sept passes pour 109 verges de gain et deux majeurs. Tyreek Hill, Chris Conley, Kareem Hunt et Demarcus Robinson ont eux aussi inscrit des touchés pour permettre aux Chiefs de venir de l’arrière en deuxième demie après avoir bousillé une avance de 21 points.

«Je vois bien Pat [Mahomes] connaître des matchs comme ceux-ci tout au long de la saison, a déclaré Kelce. Il a la confiance pour le faire. Tant et aussi longtemps que nous allons lui donner du temps et que nous allons ouvrir le jeu, il va être en mesure de faire ressortir le meilleur de chacun d’entre nous.»

Le quart-arrière des Steelers Ben Roethlisberger n’a pas semblé dérangé par son coude droit qui l’avait limité lors des séances d’entraînement durant la semaine, complétant 39 de ses 60 passes pour de gains de 452 verges par la voie des airs et trois touchés. Le quart de 36 ans a également effectué une course de trois verges afin d’inscrire un majeur pour les Steelers (0-1-1), avec 1:59 à jouer, afin de réduire l’écart à cinq points seulement.

Ce pourrait être l’un des nombreux points tournants des Chiefs, qui ont surpris la planète football durant la saison morte en échangeant leur quart vétéran Alex Smith et qui ont fait confiance à Mahomes, qui n’a pas beaucoup d’expérience sur le circuit Goodell.

Une semaine après avoir lancé quatre passes de touché dans une victoire devant les Chargers, Mahomes a recommencé là où il l’avait laissé. Il n’a eu besoin que de 13 minutes pour lancer trois passes de touché, permettant aux Chiefs de se forger rapidement une avance de 21-0.

Les Steelers ont profité du temps restant avant la mi-temps pour revenir de l’arrière au deuxième quart.

Les locaux ont toutefois lâché un peu la pédale de gaz en deuxième demie, laissant toute la place à Mahomes pour faire opérer sa magie.

Une petite passe à Robinson dans le fond de la zone des buts a permis aux Chiefs de reprendre les devants 35-28 avec 3:15 à écouler au troisième quart. Les Chiefs ont réitéré au début du quatrième quart, suite à une passe de 29 verges, pour se forger une importante avance de 41-28.

Le retour de «Fitzmagic»

Ryan Fitzpatrick a lancé pour plus de 400 verges de gains et quatre passes de touché pour une deuxième semaine consécutive, menant les Buccaneers de Tampa Bay vers un gain de 27-21 devant les champions en titre, les Eagles de Philadelphie, dimanche.

Remplaçant le quart partant Jameis Winston, qui est suspendu, Fitzpatrick a complété 27 de ses 32 passes pour des gains aériens de 402 verges et a permis aux Bucs d’amorcer la saison avec une fiche de 2-0 pour la première fois depuis 2010.

«Je crois que nous devons simplement rester humbles, a reconnu le quart-arrière, avec un sourire aux lèvres. Nous devons nous assurer de savoir comment gérer le succès et toutes les choses qui viennent avec. Nous ne pouvons pas changer qui nous sommes.»

«Je crois que nous avons simplement développé beaucoup de confiance en nous durant la saison morte et durant le camp d’entraînement, simplement de la façon dont nous avons travaillé et de la façon que les choses se déroulaient, le rapport entre les gars, a expliqué Fitzpatrick. Je crois que nous avons transporté cette confiance avec nous cette saison.»

Nick Foles a récolté 338 verges de gains par la voie des airs pour les Eagles (1-1), qui ont comblé un déficit de 20 points au troisième quart.

Une nulle à Green Bay

Daniel Carlson a raté deux placements en prolongation, dont un de 35 verges alors que le match se terminait, et les Vikings du Minnesota ont dû se contenter d’un match nul de 29-29 contre les Packers de Green Bay, dimanche.

Le botteur recrue a envoyé le ballon à la droite des poteaux, tout comme il l’avait fait lors de sa tentative de 49 verges, plus tôt en prolongation.

Ce verdict nul est venu ternir de très bonnes prestations des deux quarts.

La vedette des Packers Aaron Rodgers a lancé une passe de touché et pour des gains aériens de 281 verges. Il portait une prothèse au genou gauche.

Le quart des Vikings Kirk Cousins a lancé quatre passes de touché, dont trois au quatrième quart, et il a récolté 425 verges par la voie des airs.

Les Vikings (1-0-1) ont effacé un retard de 13 points pour forcer la tenue de la prolongation.

***

Vontae Davis: retraité à la mi-temps

LOS ANGELES — Le demi de coin des Bills de Buffalo, Vontae Davis, a décidé qu’il en avait assez, et a choisi de prendre sa retraite à la mi-temps lors du match contre les Chargers de Los Angeles. 

Dès le retour au vestiaire alors que son équipe était menée 28-6 par les Chargers, Davis s’est changé et a quitté le stade, sans rien dire à ses coéquipiers.

«Il a de lui-même quitté le match, il n’était pas blessé et il nous a fait savoir ensuite qu’il en avait fini avec le football», a expliqué son entraîneur Sean McDermott, après la rencontre perdue 31 à 20 par les Bills.

La décision de Davis n’a pas du tout plu à l’un de ses coéquipiers Lorenzo Alexander qui a qualifié son geste, inédit dans l’histoire de la NFL, d’«irrespectueux».

«Je n’ai pas grand chose à dire à propos de Vontae. Je vais faire preuve d’un peu plus de respect pour lui qu’il en a eu pour nous en partant comme ça au beau milieu d’un match», a déclaré Alexander.  AFP