Alors que Art Biles était entraîneur-chef à Baylor, au Texas, il a été révélé que des dirigeants de l'université n'ont pas fait quoi que ce soit à la suite d'allégations d'agressions sexuelles.

La LCF dit non à Art Briles

Art Briles ne se joindra pas au personnel d'entraîneurs des Tiger-Cats de Hamilton. La LCF et les Tigers-Cats ont annoncé la nouvelle par le biais d'une déclaration commune émise par le circuit en milieu de soirée, lundi.
«Art Briles ne se joindra plus aux Tiger-Cats de Hamilton comme entraîneur, peut-on lire dans la déclaration. Nous en sommes venus à cette décision au cours de la soirée après une discussion en profondeur entre la Ligue et l'organisation de Hamilton. Nous souhaitons la meilleure des chances à Monsieur Briles dans ses futures entreprises.»
Ancien entraîneur-chef à l'Université Baylor, Briles avait été embauché comme entraîneur-chef adjoint à l'attaque en début de journée, ce qui a été sévèrement critiqué. Âgé de 61 ans, Briles a été congédié de son poste à Baylor en mai 2016 après qu'une enquête eut révélé que des dirigeants de l'université avaient mal géré de nombreuses allégations d'agressions sexuelles, dont certaines par des joueurs de football. Après avoir été congédié, Briles avait poursuivi l'institution, avant d'abandonner les procédures.
L'embauche de Briles avait été sévèrement critiquée sur les réseaux sociaux, incluant par Theoren Fleury, un ancien joueur de la LNH qui a été victime d'abus sexuel par son entraîneur au niveau junior, Graham James. «Si tu le savais et que tu ne disais rien, alors tu es autant responsable du viol que ceux qui l'ont commis. Honte à la LCF», a déclaré Fleury par le biais de son compte Twitter.
Plusieurs personnes ont demandé au commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, d'intervenir et d'annuler l'embauche de Briles. La LCF avait annoncé en fin d'après-midi être en discussion avec les Tiger-Cats.
Une deuxième chance
Le président des Tiger-Cats, Scott Mitchell, avait indiqué au site 3DownNation que le propriétaire de l'équipe, Bob Young, et la LCF avaient été informés de l'intention des Tiger-Cats d'embaucher Briles et que l'organisation n'avait pas l'intention de revenir sur sa décision.
«Nous voulons lui donner une deuxième chance et c'est ce que nous nous engageons à faire, avait dit Mitchell. Autant il y a de réactions négatives dans les médias et sur les réseaux sociaux, autant il y a d'appuis dans les coulisses pour cette décision difficile.
«Je crois que plusieurs personnes dans ce monde, incluant moi-même, ont déjà fait des mauvais choix et les ont regrettés. Je crois que c'est le cas dans ce dossier. Art Briles mérite une deuxième chance.»
Ayant plus de 35 ans d'expérience, Briles a compilé une fiche de 99-65 dans la NCAA et de 3-6 en matchs de championnats. Il a notamment dirigé le quart Robert Griffin III, seul vainqueur du trophée Heisman de l'histoire de Baylor. Les Tiger-Cats détiennent les droits exclusifs de négociation avec Griffin dans la LCF.
Les Tiger-Cats (0-8) sont la seule équipe sans victoire de la Ligue canadienne.