T.J. Oshie (à droite) a mené l'attaque des Capitals avec deux buts, ses deux premiers de la finale de l'Est, qui connaîtra son dénouement mercredi soir (20h) à Tampa Bay.

La finale de l'Est poussée à la limite

WASHINGTON — La série finale de l’Association est se décidera lors d’un match ultime.

Menés par les deux buts de T.J. Oshie et les 24 arrêts de Braden Holtby, les Capitals de Washington ont blanchi le Lighting de Tampa Bay 3-0 pour forcer la tenue d’un septième match dans cette série servant à donner le dernier laissez-passer pour la finale de la Coupe Stanley. 

L’ultime duel sera présenté mercredi soir (20h), à Tampa Bay. L’équipe gagnante se mesurera par la suite aux Golden Knights de Las Vegas, qui ont été couronnés champions de l’Ouest, dimanche.

Oshie a profité d’un avantage numérique au deuxième engagement pour enfiler son premier but de la présente série (6e au total), à la 35e minute de jeu et il a ajouté dans un filet désert le but qui clouait le cerceuil du Lightning. Devante Smith-Pelly (4e) a également touché la cible pour les Capitals.

Holtby a pour sa part multiplié les arrêts spectaculaires pour signer son premier blanchissage en séries éliminatoires cette saison.

Tout feu tout flamme malgré la défaite, Andrei Vasilevskiy a cédé à deux reprises sur les 31 lancers dirigés vers lui.

Match intense

Alors qu’ils se retrouvaient sur la sellette après avoir encaissé trois revers d’affilée pour se retrouver au bord du gouffre, les hommes de Barry Trotz ont redoublé d’ardeur et ont uni leurs efforts, dans un match haut en intensité.

Avec un peu moins de deux minutes de jouées, Tom Wilson a donné le ton à la rencontre en infligeant une mise en échec à Cédric Paquette en fond de territoire. Les locaux ont poursuivi sur cette lancée, imposant un style de jeu très physique à leurs adversaires.

Après avoir dirigé 22 tirs en direction de Vasilevskiy — dont 14 en période médiane — les Capitals ont pris les devants grâce à un tir sur réception d’Oshie. Bénéficiant de l’avantage d’un homme, Backstrom a bien pris le temps de manoeuvrer le disque à la gauche du filet du Lightning, avant de remettre la rondelle à son coéquipier posté dans l’enclave.

À mi-chemin en troisième période, Smith-Pelly a permis aux locaux de souffler un peu, en doublant l’avance des siens, complétant un superbe jeu orchestré par Chandler Stephenson. Le centre de 24 ans a en effet bataillé dur pour récupérer la rondelle en territoire adverse avant de la refiler à Jay Beagle. Après avoir récupéré le disque derrière le filet, Stephenson l’a remis à Smith-Pelly, qui a fait mal paraître Nikita Kucherov sur la séquence.

«On a joué sans se poser de questions pendant 60 minutes, on ne voulait avoir aucun regret, c’était presque un match parfait», a déclaré Smith-Pelly après la rencontre.  Avec AFP