Le commissaire de la Ligue canadienne, Randy Ambrosie, s'interroge sur la nécessité de la présence des meneuses de claque sur les lignes de côté.

La fin des meneuses de claque dans la LCF?

MONTRÉAL — À l’ère du mouvement #moiaussi, Randy Ambrosie est prêt à remettre en question la présence des meneuses de claque aux matchs de la Ligue canadienne de football. Le nouveau commissaire n’en fait pas une promesse, mais il assure qu’il va réfléchir à la question.

C’est ce qu’il a déclaré lors d’un entretien en marge de sa tournée qui le mènera dans les neuf villes du circuit, en plus de Halifax, qui est pressentie pour accueillir un 10e club. «C’est une question intéressante. C’est la première fois qu’on me la pose. Elle mérite considération. Je pensais avoir entendu toutes les questions possibles, mais celle-là...» a-t-il dit, pesant bien ses mots.

Plus tôt cette semaine, Liberty Media, nouveau propriétaire de la Formule 1, a annoncé qu’elle abandonnait la tradition des «grid girls», ces jeunes femmes choisies pour leur apparence qui indiquaient l’emplacement des monoplaces sur la grille de départ. Al Haymon, avec sa série de boxe Premier Boxing Champions, créée en 2015, a aussi mis fin à la pratique des «ring girls» entre les rounds.

«Je suis père de trois filles. Je veux que les filles et les femmes soient traitées avec respect. Je veux m’assurer que nous ayons une culture dans laquelle les gens se sentent respectés. Que leurs succès soient basés sur le mérite de leur travail et leurs efforts», poursuivi Ambrosie. «C’est une question très intéressante. Je l’aurai en tête longtemps, parce que je dois prendre le temps d’y réfléchir.»

Quant à l’expansion, la LCF n’explore pas d’autres avenues que celle d’Halifax. «Nous n’avons pas de groupe qui s’est manifesté dernièrement, a indiqué Ambrosie. Québec est une superbe ville, j’ai adoré y travailler par le passé. Ils adorent le football, ils adorent leur Rouge et Or. Si quelqu’un veut m’inviter pour en discuter, je serais plus qu’heureux de répondre positivement à cette invitation.»