Une quarantaine de villes à travers le Canada ont installé leur propre attroupement festivo-sportif en soutien aux Raptors. Lundi, ils étaient plusieurs centaines à suivre sur écran géant la finale de la NBA à Sainte-Foy.

La fièvre des Raptors au Parc JurassiQc!

Les Raptors ont apposé leurs griffes sur tout le Canada, même jusqu’à Québec. Bienvenue au Parc JurassiQc!

Lundi soir, environ 800 personnes étaient réunies dans un stationnement anonyme de Sainte-Foy pour regarder le cinquième match de la finale de la NBA opposant les Raptors aux Warriors de Golden State, en direct de Toronto. D’avoir une rencontre débutant à 21h, un lundi, était compensé par le beau temps et le fait qu’une équipe canadienne pouvait le soir même, pour la première fois de l’histoire, soulever le trophée Larry O’Brien.

Les amateurs attentifs, jeunes et décontractés suivaient les faits et gestes des Kawhi Leonard, Stephen Curry et consorts sur un énorme drap beige tendu. Parterre de chaises pliantes, table de beer pong, petit barbecue portatif posé sur l’asphalte et un gars en costume de banane composaient un décor hétéroclite et sympathique.

Hôtes de la soirée, les frères Vincent et François Thériault voyaient au bon déroulement. Les deux gars de Québec ont fondé l’entreprise de confection d’habits pour hommes Surmesur, qui compte neuf boutiques au Canada et aux États-Unis, dont une logée dans la côte Nérée-Tremblay, à Sainte-Foy, où se tenait un rassemblement dans le stationnement de la boutique pour la troisième fois en moins d’une semaine.

«On a deux boutiques dans la région de Toronto et on était là la semaine passée, en voyage d’affaires. On a vu l’engouement qu’il y avait sur place, on est allé voir le “Jurrasic Park” et on a fini la soirée dans un pub. En sortant de là, on s’est dit : “On fait ça à Québec!”» explique Vincent Thériault.

Le duo a donc accueilli quelque 200 personnes mercredi dernier pour le troisième match de la série, puis l’assistance a doublé aux deux présentations suivantes.

Le “Jurassic Park” est cet espace situé devant l’aréna Scotiabank de Toronto où se rassemblent des milliers de partisans sans billet ou lorsque les matchs sont chez l’ennemi. Une quarantaine de villes à travers le Canada ont depuis emboîté le pas avec leur propre attroupement festivo-sportif en soutien aux Raptors.

La culture du basket dans le sang

Les deux frangins Thériault sont eux-mêmes de grands fans et d’anciens joueurs de basket. Ils ont étudié aux États-Unis, en Caroline du Nord, où François a même atteint la troisième division collégiale. C’est là qu’ils se sont imprégnés de la culture du basket. Aussi de l’importance du travail d’équipe dont ils s’inspirent au sein de leur compagnie.

À LIRE AUSSI: Défaite crève-coeur pour les Raptors

L’initiative pour les matchs des Raptors a toutefois été spontanée. «On a sorti un écran géant dans le stationnement de la boutique et c’est devenu un énorme ciné-parc maison!» résume Vincent, qui a vu la Galette libanaise ajouter son camion-cuisine au décor et la Voie Maltée installer son kiosque de bière. D’ailleurs, les profits encaissés lundi sur la bière seront versés à la nouvelle Fondation Surmesur, qui fait la promotion de l’éducation entre autres par le sport.

Le club de basket du Rouge et Or de l’Université Laval a aussi offert des prix de présence et Frito-Lay, des chips gratuites.

Surmesur habille quelques joueurs de la LNH, dont Jonathan Marchessault (Las Vegas) et David Savard (Columbus), tous deux natifs de la région. Les frères Thériault comptent aussi sur l’ancien receveur de la NFL Terrell Owens parmi les athlètes portant leurs vêtements.

Aucun joueur de basket pour l’instant parmi les clients, mais l’entraîneur de Québec Charles Dubé-Brais, adjoint auprès de l’équipe-école des Raptors. Les gars se connaissent depuis longtemps. L’ancien entraîneur de l’école secondaire de Rochebelle et des Kebs de Québec communique avec le groupe à la demie sur écran pour donner son analyse.