Les Islanders de New York sont parvenus à arracher une victoire de 2-1 samedi soir devant les Sénateurs, au Centre Canadian Tire.

La descente aux enfers des Sénateurs se poursuit

Les Sénateurs d’Ottawa n’ont de toute évidence pas atteint le fond du baril.

Matt Duchene a beau avoir marqué son premier but dans leur uniforme à son huitième match, pour mettre fin à une disette de 0 en 22 en avantage numérique, ça n’a pas été suffisant pour mettre un frein à une série noire de six défaites d’affilée alors que les Islanders de New York ont réussi à leur arracher une victoire de 2-1 samedi soir devant 17 276 amateurs au Centre Canadian Tire.

Le gardien substitut Jaroslav Halak a repoussé 31 lancers, dont le neuvième du match de Derick Brassard avec environ une minute à écouler au cadran, pour protéger ce troisième gain de suite des Islanders, tous par la marge d’un petit but.

Les hommes de Guy Boucher revenaient d’un voyage désastreux de trois défaites et ils ont porté leur fiche à domicile à 4-5-5 alors qu’ils sont revenus à une fiche de ,500 (8-8-6) avant de partir pour un voyage de sept parties en deux semaines qui les amènera de Montréal à Buffalo, en passant par Winnipeg et la Californie, à compter de mercredi.

«Ça fait du bien d’enlever le gorille qui était sur mom dos, mais ce n’est quand même pas une bonne sensation parce qu’on n’a pas obtenu le résultat qu’on recherchait. On vient de s’en parler dans le vestiaire, on a joué un excellent match, bien meilleur que nos trois derniers sur la route. On méritait mieux, comme contre l’Arizona [samedi dernier], on fait tout comme il faut sauf compter», a souligné Duchene, qui a donné espoir d’une remontée en sautant sur un retour de lancer à 4:21 de la fin du troisième tiers.

Anders Lee, avec un tir dévié en avantage numérique au deuxième tiers, et Jordan Eberle, avec ue belle feinte sur laquelle le gardien Craig Anderson a mordu, avaient lancé les Islanders en avant.

L’attaque à cinq des locaux a marqué à sa sixième chance du match, mais l’entraîneur-chef Guy Boucher était tout aussi encouragé par sa tenue qu’après la défaite de 5-2 à Columbus vendredi soir.

«L’avantage numérique aurait pu avoir deux ou trois buts ce soir, la rondelle circulait très bien. Il en a finalement obtenu un, et c’est positif que Duchene ait obtenu quelque chose. Sa ligne a été bonne, celle de Brassard également. Notre gardien a été bon... C’est dur de regarder ça et voir qu’on a perdu ce match, on méritait mieux. L’effort est là et les gars se tiennent. Il faut continuer parce que nous sommes là», analysait Boucher, qui a séparé Brassard et Mark Stone pour placer ce dernier aux côtés de Duchene, avec Mike Hoffman comme autre ailier à compter du deuxième vingt, lui qui a obtenu huit lancers [son tir original a mené au but de Duchene, ce qui lui a donné sa 100e passe en carrière]. Brassard a pour sa part été uni à Zack Smith, de retour d’un pouce disloqué, et Bobby Ryan.

Anderson était d’office pour un deuxième match en deux soirs, une première cette saison, parce qu’il avait demandé le filet à son entraîneur. «Parfois, vous n’êtes pas récompensé pour votre jeu. Je trouve que ce match était un pas dans la bonne direction, on a joué de la bonne façon... Je me sentais bien après le dernier match, mon jeu est à point. C’était 2-2 en milieu de troisième (à Columbus) et je voulais me racheter, donner une chance de gagner à nos gars. J’ai fait de mon mieux pour donner une opportunité d’être dans le match. Si tu ne veux pas être dans le filet, tu n’as pas d’affaire dans cette ligue», a dit Anderson, qui a fait face à 24 lancers.

Le capitaine Erik Karlsson ne voulait pas entendre parler de victoire morale, cependant. «Bien jouer n’est pas suffisant pour nous, il faut trouver un moyen de gagner un match, pour ensuite bâtir là-dessus et repartir dans le bon sens parce que ça ne va pas comme on le veut présentement. On sait tous qu’on a un bon club ici, on n’exécute juste pas assez bien présentement», a-t-il noté après avoir été blanchi pour un sixième match de suite.

Boucher, qui avait retranché le défenseur québécois Thomas Chabot pour ce match afin de réintégrer Fredrik Claesson à la ligne bleue, va donner congé à ses joueurs dimanche et lundi.