Julio Jones des Falcons n’a pu capter la passe de Matt Ryan sur un quatrième essai en fin de match, donnant ainsi la victoire aux Eagles.

La défensive des Eagles ferme la porte

PHILADELPHIE — Jake Elliott a fait oublier un converti raté en réussissant trois placements et la défensive des Eagles de Philadelphie a fermé la porte en fin de rencontre, en route vers une victoire de 15-10 face aux Falcons d’Atlanta, samedi.

Les Eagles obtiennent ainsi leur billet pour la finale de l’Association nationale, qui aura lieu dimanche prochain (18h40) sur leur terrain contre le vainqueur du match d’aujourd’hui entre les Saints de La Nouvelle-Orléans et les Vikings du Minnesota.

Nick Foles a mené les siens sur des séquences de 74 et 80 verges en deuxième demie et Elliott a pallié pour son erreur en réalisant des placements de 53, 37 et 21 verges.

Même s’ils étaient les négligés malgré leur statut de première tête de série dans la Nationale, les Eagles (14-3) ont été à la hauteur tard au quatrième quart.

«Continuez à ne pas respecter! De notre côté, nous nous occuperons de prouver aux gens qu’ils ont tort», a lancé le receveur éloigné Alshon Jeffery à l’endroit de ceux qui continuent de douter des Eagles.

Ils ont freiné les Falcons (11-7) après qu’ils eurent obtenu un premier essai à la ligne de 9 des Eagles. Sur un quatrième essai à partir de la ligne de 2, la passe de Matt Ryan est passée par-dessus son receveur Julio Jones dans la zone des buts.

Il s’agit pour les Eagles d’une première victoire en éliminatoires depuis la campagne 2008. La dernière participation des Eagles au match ultime remonte à 2004, où ils s’étaient inclinés 24-21 devant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre au XXXIXe Super Bowl.

«Nous avons simplement cru en nous, a expliqué Foles, qui a pris le relais de Carson Wentz, qui connaissait une saison magistrale, blessé au genou en décembre. Notre équipe n’a jamais hésité, notre défensive a fait un travail incroyable et les unités spéciales. C’est ça l’histoire de notre saison, nous sommes toujours demeurés unis», a ajouté le quart qui terminé la rencontre avec des gains aériens de 246 verges (23 passes complétées en 30 tentatives).

Longues séquences

Les Falcons, qui ont gaspillé une avance de 28-3 en deuxième demie du dernier Super Bowl, n’auront pas l’occasion de faire oublier cette défaite.

«Ç’a été un match difficile pour nous ce soir», a admis l’entraîneur-chef des Falcons, Dan Quinn. Il ne nous reste plus qu’à réfléchir sur les raisons de notre défaite et dresser un bilan de notre saison.»

Une séquence magistrale de 74 verges et 12 jeux, au cours de laquelle Foles a complété cinq de ses six passes pour 70 verges de gains, a mené au placement de 37 verges d’Elliott. Ce jeu permettait aux Eagles de prendre les devants 12-10.

Les locaux ont ensuite rappliqué en réussissant une séquence de 80 verges, étalée sur 14 jeux. Elliott a par la suite ajouté un placement de 21 verges alors qu’il restait 6:02 au quatrième quart.

La troupe de Doug Pederson a par la suite suffoqué l’attaque des Falcons pour sceller la victoire.

«Garde ton calme, c’est ce dont nous parlons tout le temps, a expliqué le plaqueur Fletcher Cox, qui a été exemplaire au cours de la rencontre. Nous avons été dans des situations pareilles durant la saison régulière, donc nous savons un peu comment gérer ces situations, et de ne pas forcer un jeu, mais de laisser le jeu venir vers nous.»

Beaucoup d’erreurs

Les Eagles ont commis de nombreuses erreurs en première demie, ce qui aurait pu leur coûter cher. Un échappé du demi offensif Jay Ajayi et un botté de dégagement qui a frappé Bryan Braman, qui agissait comme bloqueur sur le jeu, ont causé des revirements qui ont directement mené aux 10 points des Falcons. 

D’ailleurs, après l’échappé d’Ajayi, Atlanta avait mis sur pied une séquence efficace qui s’est conclue par un placement de 33 verges de Matt Bryant, les seuls points du premier quart.

Au deuxième quart, Foles a effectué une mauvaise remise au porteur Corey Clement, à la ligne de 3. Le quart des Eagles a eu la présence d’esprit de plonger sur le ballon à la ligne de 1, ce qui a permis à LeGarrette Blount d’inscrire un touché sur le jeu suivant. C’est à ce moment qu’Elliott a raté le converti.

Ensuite, le revirement de Braman a permis aux Falcons de récupérer le ballon à la ligne de 18 des Eagles et quelques jeux plus tard, Matt Ryan (22 en 36, 210 verges, 1 touché) rejoignait Devonta Freeman sur une distance de 6 verges pour placer Atlanta en avance pour la dernière fois de la rencontre.

+

LES PATS ENCORE EN FINALE DE L'AMÉRICAINE

Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont conservé leurs chances de défendre avec succès leur titre de champions du Super Bowl, l’emportant 35-14 aux dépens des Titans du Tennessee, samedi soir.

Ce gain permet aux hommes de Bill Belichick d’atteindre la finale de la Conférence américaine pour une 7e année de suite.

Tom Brady a récolté 337 verges de gains dans la victoire. Le quart de 40 ans a lancé des relais à Rob Gronkowski, Chris Hogan et James White. Ce dernier a également inscrit un touché au sol.

Du côté des perdants, le quart Marcus Mariota n’a pas mal fait, récoltant des gains aériens de 254 verges, en plus de lancer deux passes de touché. 

Les Titans ont inscrit le premier touché du match, mais les Patriots ont ensuite été sans pitié, inscrivant 35 points sans réplique.

Les Pats tenteront dimanche prochain (15h05) de se qualifier pour le LIIe Super Bowl, alors qu’ils recevront les vainqueurs du duel entre les Jaguars de Jacksonville et les Steelers de Pittsburgh.  Le Soleil