Comme jamais auparavant, Tiger Woods a librement exprimé sa joie avec son caddie Joe LaCava après la ronde finale du Tournoi des Maîtres, dimanche.

La confiance de Tiger Woods

AUGUSTA — Aucun retour à l’avant-scène de Tiger Woods ne pouvait vraiment être complet sans un autre titre majeur.

Maintenant, la question est de savoir combien d’autres il peut en gagner.

Lorsqu’il a revêtu le veston vert sur son emblématique chandail rouge, on ne pouvait s’empêcher de repenser à tout ce qu’il a dû surmonter pour connaître ce moment de gloire — une autre conquête du Tournoi des Maîtres —, que plusieurs croyaient hors de portée.

Une quatrième opération pour reconstruire son genou gauche. Sa vie privée étalée au grand jour, qui a terni sa réputation. Ses problèmes de dos qui ont nécessité quatre autres chirurgies, la dernière en désespoir de cause parce qu’il pouvait à peine marcher, encore moins jouer au golf. Et une nouvelle génération de vedettes plus jeunes, plus puissantes et plus capables qu’il a inspirée.

C’est la raison pour laquelle Woods a célébré son 15e titre majeur comme jamais auparavant — brandissant le poing et rugissant de satisfaction.

«C’est ahurissant», a-t-il lancé d’une voix encore enrouée après s’être égosillé.

Il lui a fallu patienter 28 tournois majeurs sur 11 ans avant de renouer avec la victoire. Et à peine avait-il revêtu le veston vert qu’il était questionné sur les 18 titres majeurs remportés par Jack Nicklaus, la référence absolue en golf.

«Je ne sais pas s’il est inquiet ou non, a répondu Woods. Je suis sûr qu’il est à la maison en train de regarder.»

«J’en tremble, les gars!»

Comme le record est en jeu, Nicklaus peut s’attendre à beaucoup de questions. Pendant des années, il pouvait rarement engager une conversation sans qu’on lui demande s’il pensait que Woods pourrait surpasser son record.

«Je pensais depuis longtemps qu’il allait gagner de nouveau, a reconnu Nicklaus dimanche soir à Golf Channel. Les deux prochains tournois majeurs sont à Bethpage, où il a gagné, et à Pebble Beach, où il a gagné. Alors, j’en tremble, les gars!»

La dernière phrase était formulée sur le ton de la plaisanterie.

La première était factuelle.

La cinquième victoire de Woods au Tournoi des Maîtres n’était pas totalement inattendue. Il a couronné l’année de son grand retour l’an dernier en remportant le Championnat du circuit à la manière typique de Tiger. Il s’est emparé de l’avance sur un parcours difficile et rapide à East Lake et il n’a laissé à personne l’occasion de le rattraper. Il a aussi brièvement mené l’Omnium britannique le dimanche et il accusait un seul coup de recul sur le neuf de retour au Championnat de la PGA.

«La victoire à East Lake a beaucoup contribué à rehausser ma confiance parce que j’étais passé proche à deux reprises l’an dernier, a confié Woods. Encore faut-il franchir la ligne d’arrivée, et je ne l’avais pas tout à fait fait.»

Alors, imaginez l’effet de gagner le Tournoi des Maîtres, surtout de la façon dont celui-ci s’est déroulé. Six joueurs ont au moins partagé la tête à un moment donné sur le neuf de retour - dont quatre champions d’un titre majeur - et il y avait une quintuple égalité en tête lorsque le groupe final était au départ du 15e trou.

Le dénouement était incertain jusqu’à ce que Francesco Molinari, qui détenait une priorité de deux coups au début de la journée, gaffe avec deux doubles bogueys sur le neuf de retour.

Et puis c’est devenu l’affaire de Woods — avec trois oiselets en quatre trous entre les trous numéro 13 et 16.

«Eh bien, je peux gagner des tournois majeurs maintenant», a lancé Woods en riant.

+

POPULARITÉ SOUDAINE POUR LE COL ROULÉ ROUGE DU «TIGRE»

TORONTO — Le site Internet de Golf Town Canada a failli tomber en panne, dimanche, lorsque de nombreux amateurs ont tenté d’acheter le chandail à col roulé rouge Nike que Tiger Woods portait lors de la conquête de son cinquième titre au Tournoi des Maîtres.

Woods a traditionnellement porté des polos rouges lors de la dernière ronde des tournois. Dimanche, il a opté pour un faux col roulé rouge avec un pantalon noir et une casquette noire.

Cal Dorion, représentant du service à la clientèle et spécialiste des opérations chez Golf Town, a expliqué que la forte demande pour le col roulé à la suite de la victoire de Woods au club de golf Augusta National avait mis à rude épreuve le site Internet de la compagnie.

«[Dimanche], il y avait un peu de difficulté à placer des commandes en raison du trafic intense, a-t-il reconnu. Mais c’est commun avec les calendriers de vente que nous avons.»

«Si nous organisons une vente flash ou si quelque chose se passe spécifiquement ce jour-là, notre site Internet génère beaucoup de trafic au cours de la journée. C’est déjà arrivé que les gens avaient de la difficulté à passer une commande, mais cela n’arrive pas à tous les jours.»

La combinaison du fait que la victoire de Woods était sa première à Augusta depuis 2005 et de son premier titre majeur depuis 2008 a créé une énorme demande pour le faux col roulé rouge, vendu 100 $. Dorion a ajouté que le col roulé rouge était disponible dans tous les magasins Golf Town avant la ronde finale, dimanche, mais que la demande avait grimpé en flèche après la victoire de Woods. Il a dit que lundi matin, il ne resterait que 10 chandails (deux grands, cinq moyens et trois petits) dans les magasins à travers le pays, mais tous à Richmond, en Colombie-Britannique.  La Presse canadienne