Le quart Jimmy Garoppolo, maintenant débarrassé de l'ombre de Tom Brady, obtiendra un premier départ avec San Francisco, dimanche.

La chance de Garoppolo

SANTA CLARA — Quand Jimmy Garoppolo a effectué ses deux premiers départs en carrière, il savait que son rôle serait temporaire en attendant le retour de suspension de Tom Brady. Mais la situation est totalement différente maintenant.

Garoppolo se prépare à son premier départ pour San Francisco, dimanche (13h) à Chicago. Les 49ers (1-10) ont échangé un choix de deuxième ronde aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre pour mettre la main sur le quart-arrière de 26 ans le mois dernier avec l’intention de lui accoler l’étiquette de joueur de concession.

«J’essaie de ne pas trop penser à l’avenir», a mentionné Garoppolo en milieu de semaine. «J’ai appris par le passé que quand ton esprit vagabonde, ce n’est pas bon, surtout dans une ligue où c’est difficile d’évoluer comme quart-arrière. Alors quand tu commences à penser à ce genre de choses, tu ne mets pas les chances de ton côté.

«J’essaie de focaliser sur les Bears cette semaine. J’essaie d’être au sommet de mes capacités. J’ai fait ça toute ma vie et je n’ai pas l’intention d’arrêter.»

La chance que Kyle Shanahan lui donne ne vaut que pour cette semaine, l’entraîneur-chef des Niners disant qu’il allait évaluer le poste de quart sur une base hebdomadaire. Mais il n’a pas caché la confiance qu’il porte en Garoppolo, tels que l’ont démontré l’échange et la volonté d’en faire un joueur de concession avec un contrat à la clé à la saison morte qui pourrait avoisiner les 25 millions $ par saison.

Rapidité

La décision de donner le départ à Garoppolo contre les Bears a été prise en partie en raison de la blessure au genou et à la hanche de C.J. Beathard. Shanahan est tout de même content de le voir en situation de jeu, plutôt que dans des scénarios prévisibles à l’entraînement. Il pourra ainsi mieux évaluer ses capacités en vue de la prochaine saison, où il est censé être le partant.

«Que ce soit négatif ou positif, il faut espérer qu’à long terme, tout ça est positif, car tu espères qu’il apprenne de tous les jeux auxquels il participe, et, avec de la chance, nous pourrons l’aider à avoir du succès. Et quand il en aura un peu moins, j’espère que ça l’aidera à devenir meilleur à chaque semaine où il jouera», a dit Shanahan. «J’espère que ça lui permettra d’anticiper la prochaine saison en sachant à quoi s’attendre lors que son temps viendra.»


J’essaie de focaliser sur les Bears cette semaine. J’essaie d’être au sommet de mes capacités. J’ai fait ça toute ma vie et je n’ai pas l’intention d’arrêter.
Jimmy Garoppolo, qui effectuera dimanche son premier départ au poste des quarts pour les 49ers

Garoppolo est avec l’équipe depuis quatre semaines — environ la durée du camp d’entraînement —, mais Shanahan mentionne que la situation n’est pas la même qu’à l’été. Le quart n’a eu que quelques occasions de pratiquer avec les partants, alors qu’il passe la plupart de son temps à piloter l’offensive adverse en tant que membre de l’équipe de pratique.

Il a eu l’occasion de participer à quelques jeux la semaine dernière, après la blessure de Beathard en fin de rencontre dans la défaite de 24-13 contre Seattle. Garoppolo a complété ses deux passes, incluant une passe de touché de 10 verges à Louis Murphy malgré un fort trafic, ce qui démontre la force de son bras.

«Jimmy a la capacité de décocher ses passes rapidement, alors il n’a pas toujours besoin d’anticiper», a expliqué Shanahan. «Il est capable de compenser s’il est un peu en retard. Il a la vitesse et l’explosivité pour envoyer le ballon là où il veut, même malgré une mauvaise lecture.»

Les autres équipes n’ont pas beaucoup de minutes de vidéo pour évaluer Garoppolo, mais ses deux départs étaient suffisamment impressionnants pour le rendre extrêmement attrayant. Il a complété 42 de ses 59 passes pour 496 verges, quatre touchés et aucune interception dans des victoires contre Arizona et Miami. 

Il a été blessé au deuxième quart de son second départ. Il n’a lancé que six passes depuis, dont les deux de dimanche. Mais il aura une grosse chance de briller dimanche.

***

REVOILÀ REVIS

EAST RUTHERFORD — Regardez qui est de retour. Et juste à temps pour pimenter un duel entre deux clubs en déroute. Darrelle Revis doit effectuer ses premiers pas dans l’uniforme des Chiefs de Kansas City, dimanche (13h). D’une façon très à propos, ce sera au MetLife Stadium contre les Jets de New York, avec qui il a joué huit saisons.

«C’est simplement bien d’avoir l’occasion de jouer de nouveau au football», a déclaré Revis. «Je reviens au jeu parce que j’ai encore un grand désir de vaincre, d’aider une équipe à gagner.»

Le demi de coin, qui a pris part à sept Pro Bowls, s’est établi comme l’un des meilleurs à sa position lors de son premier passage avec les Jets, amorcé en 2007, mais conclu de manière acrimonieuse en 2013, quand il a été échangé à Tampa Bay. Revis a passé la saison suivante en Nouvelle-Angleterre, avant de revenir à New York en 2015.

Il n’était toutefois plus aussi dominant qu’à son premier passage et les Jets lui ont permis de quitter après la dernière campagne. Il était sans emploi jusqu’à ce qu’il signe un contrat de deux ans avec les Chiefs la semaine passée.

«Alex est mon homme»

Les Chiefs (6-5) et les Jets (4-7) ont perdu cinq de leurs six derniers matchs. Les Chiefs ont subi trois revers consécutifs, tandis que les Jets ont échappé leurs deux derniers. 

La troupe d’Andy Reid a lancé sa saison avec cinq victoires, laissant croire à plusieurs que les Chiefs pourraient se sauver avec le titre dans l’Américaine. Leur série d’insuccès vient de tempérer ces attentes.

«Je ne pense pas que les joueurs ressentent de la pression, mais sûrement qu’il y a un sentiment d’urgence», a indiqué Reid. «Nous voulons être meilleurs. Personne dans ce business, je pense que vous le savez, ne veut perdre. Alors tout le monde fait de son mieux pour gagner. Je suis en mesure de le constater. Mais nous devons mieux travailler.»

Le quart-arrière Alex Smith connaît aussi des ennuis depuis le début de la glissade des Chiefs. À un point tel que certains demandent à ce qu’on lui préfère le choix de premier tour Patrick Mahomes. Mais Smith vient toujours au deuxième rang chez les passeurs du circuit, derrière Tom Brady. Son ratio de 19 touchés contre quatre interceptions est le troisième de la NFL.

Quand on lui a demandé si un changement était possible, Reid a répondu : «Alex est mon homme». Fin de la discussion.