Selon Chris Duvall (à gauche), les joueurs de l'Impact ne doivent pas se laisser distraire pour l'approche des vacances.

La chaleur texane avant les vacances pour l'Impact

Les vacances approchent pour l'Impact. Mais il reste un match à disputer avant de pouvoir oublier le soccer pendant quelques jours.
La formation montréalaise rendra visite au Dynamo de Houston, mercredi. Il s'agira d'un sixième match en 19 jours pour l'Impact, qui a perdu la finale du Championnat canadien contre le Toronto FC, tout en disputant quatre matchs en MLS pendant cette séquence.
Les opinions varient d'un joueur à l'autre concernant la charge de travail, mais ils s'entendent tous pour dire qu'il n'est pas question de laisser les vacances les distraire du défi qui les attend à Houston.
«Personne ne va se laisser distraire par l'approche des vacances, a insisté l'arrière latéral Chris Duvall, plus tôt cette semaine. Nous nous concentrons sur le match de mercredi. Nous avons besoin des trois points.»
La tâche s'annonce difficile pour l'Impact (5-5-6) face au Dynamo (7-7-4), la deuxième meilleure offensive de l'Association Ouest. La formation texane n'a pas gagné à ses quatre dernières sorties (0-2-2), toutes compétitions confondues, mais elle est invaincue à domicile en MLS cette saison avec un dossier de 7-0-2.
«Ce n'est jamais facile à Houston, surtout durant l'été en raison de l'humidité, a expliqué l'entraîneur-chef Mauro Biello. S'ils sont capables de contrôler le match, ça devient difficile pour l'adverse de récupérer le ballon.»
Il y a toutefois deux signes encourageants pour l'Impact. Le Dynamo a subi la défaite à sa dernière sortie devant ses partisans, un revers de 2-0 contre le Sporting Kansas City en Coupe des États-Unis. De plus, l'Impact a signé des verdicts nuls dans des contextes difficiles à Kansas City et Orlando en juin.
«Oui, nous pouvons nous inspirer de ces performances-là, a admis Duvall. Nous avons obtenu de bons résultats à l'étranger contre de bonnes formations et nous espérons la même chose (mercredi).»
L'Impact traîne toujours la réputation d'équipe qui surprend quand elle a le dos au mur. Peu d'observateurs prédiront un bon résultat face au Dynamo, mais les joueurs espèrent à nouveau leur donner tort.
«J'aimerais que nous arrêtions d'avoir à être dos au mur pour réagir, a déclaré le défenseur central Laurent Ciman. Nous sommes une équipe avec des qualités. Nous avons malheureusement beaucoup de blessés, mais d'autres joueurs attendent d'avoir leur chance. C'est le moment de prouver qu'ils ont les qualités pour faire partie du XI partant. Nous savons que ce sera difficile, mais ce n'est pas impossible.»
«Ils ont une équipe rapide et athlétique, ce qui peut vous forcer à trouver un autre niveau, a souligné Duvall au sujet du Dynamo. Vous allez soit répondre à l'appel, soit vous effondrer. Ce sera un test intéressant pour nous.»
Joueurs absents
L'Impact sera à nouveau privé des Canadiens Patrice Bernier, Anthony Jackson-Hamel et Maxime Crépeau, qui participent à la Gold Cup. Le milieu de terrain Ignacio Piatti et le défenseur Victor Cabrera n'ont pas fait le voyage en raison de blessures. Le milieu de terrain Andrés Romero et le défenseur latéral Daniel Lovitz seront toutefois à la disposition de Biello.
Du côté du Dynamo, le milieu de terrain Boniek Garcia et les attaquants Alberth Elis et Romell Quioto ont été rappelés par la sélection du Honduras pour la Gold Cup.
«Avec ces joueurs-là, ils sont très forts en transition et en contre-attaque, a noté Biello. C'est une équipe qui veut rebondir après avoir perdu à l'étranger. Nous, nous devons avoir le désir de les frustrer et de leur faire mal avec notre jeu. Nous avons une pause après ce match. Les joueurs doivent tout donner pour terminer la première moitié de la saison d'une bonne manière.»
Après le duel à Houston, qui marque la mi-saison de l'Impact en MLS, les joueurs profiteront de quatre jours de congé avant de recommencer l'entraînement lundi.