L'American College of Sports Medicine est responsable du système de recommandations suivi par les organisateurs du Marathon de Montréal. Lorsque l'on prévoit une température supérieure à 28 degrés Celsius, l'annulation de la compétition ou le retrait volontaire des participants sont recommandés.

La chaleur force l'annulation du 42,2 km du Marathon de Montréal

Le temps chaud et humide attendu cette fin de semaine a contraint les organisateurs du Marathon de Montréal à annuler la course de 42,2 kilomètres. C'est un une première pour les 27 ans de cet événement.
Environ 5000 participants devaient prendre dimanche le départ de la course de 42,2 km, endeuillée en 2015 par le décès d'une jeune femme et l'hospitalisation d'une dizaine de personnes en raison à l'époque de la chaleur. Les coureurs inscrits au marathon auront la possibilité de courir les 21,1 km, de transférer leur inscription à un autre événement de la «Série des marathons Rock 'n' Roll», ou de recevoir un remboursement.
Les courses de 21,1 km et de 10 km auront lieu dimanche matin. Le départ de la course de 21,1 km aura toutefois lieu une heure plus tôt, à 7h30. Les courses de 5 km et de 1 km auront lieu comme prévu samedi.
«Notre priorité numéro un pour ce week-end de course est la sécurité de tous les participants. Alors que nous sommes profondément déçus d'avoir à annuler la distance de 42,2 km, nous le faisons en sachant que c'est dans l'intérêt des participants et de leur sécurité», a déclaré Louis Malafarina, directeur général de l'événement, par le biais d'un communiqué.
Recommandations
Environnement Canada prévoit un maximum de 28 degrés Celsius, dimanche, tandis que le réseau Météomédia annonce une température ressentie de 39 degrés Celsius. L'American College of Sports Medicine est responsable du système de recommandations suivi par les organisateurs. Lorsque l'on prévoit une température supérieure à 28 degrés Celsius, l'annulation de la compétition ou le retrait volontaire des participants sont recommandés.
«C'est un événement qui est devenu depuis plusieurs années très inclusif et on est devenu un grand festival de la santé. Ce n'est plus nécessairement un événement axé sur l'élite» et «on court un grand risque d'avoir trop de malaises. Ce serait juste irresponsable» a justifié Vanessa Lyssan, une porte-parole du Marathon de Montréal.
«On ne peut pas se permettre d'un point de vue sécuritaire d'avoir des coureurs qui vont courir 4, 5 ou 6 heures sous une chaleur qui va approcher 35 degrés en ressenti avec l'humidité», a expliqué à l'AFP une porte-parole de l'événement, Vanessa Lyssan.  Avec AFP