La Juventus a neutralisé Lionel Messi sur son propre terrain pour accéder aux demi-finales de la Ligue des champions.

La bande à Messi à court de miracles

La Juventus de Turin s'est assurée que le FC Barcelone se retrouve à court de miracles au Camp Nou, mercredi.
Les Italiens ont limité les Catalans à un nul de 0-0 dans le match retour de leur quart de finale de la Ligue des Champions, accédant ainsi au carré d'as. Ce verdict signifie une victoire de 3-0 au total des buts pour la Juve, six semaines après que le FC Barcelone soit devenue la première équipe à combler un retard de 4-0 en infligeant un cinglant revers de 6-1 au Paris Saint-Germain.
La Juventus a démontré tout le calme et l'expérience qui a manqué de façon si flagrante aux joueurs du PSG. «Nous savions que le FC Barcelone était prêt à tout risquer, mais nous avons refermé tous les espaces», a signalé le centre-arrière Leonardo Bonucci. «De marquer trois fois dans le match aller et de ne rien donner au Camp Nou, c'est signe que nous sommes une grande équipe. Je pense que tous les autres voudront nous éviter maintenant.»
Jouant un match digne de la grande tradition italienne, en défendant de façon impeccable son avantage, la Juve a fermé l'accès à son filet, si bien que le gardien Gianluigi Buffon n'a eu que très peu de besogne à accomplir, si ce n'est en fin de rencontre. Quand Messi s'est finalement dégagé à l'intérieur de la surface, le meilleur buteur de tous les temps du FC Barcelone a bousillé ses deux chances.
Cette défaite du FC Barcelone met fin à une séquence de 15 victoires à domicile en compétitions européennes depuis l'arrivée en poste de l'entraîneur-chef Luis Enrique, qui quittera le club cet été.
Monaco dans le carré d'as
Dans l'autre rencontre au programme mercredi, Monaco a eu raison du Borussia Dortmund 3-1, pour signer un gain de 6-3 au total des buts. À seulement 18 ans, Kylian Mbappé a donné le temps au match dès la troisième minute en réussissant son cinquième but en quatre matches de phase à élimination directe. Radamel Falcao a creusé l'écart à la 17e minute.
Ces deux buts dans les 20 premières minutes ont pour ainsi dire sonné le glas des Allemands, qui se sont tout de même rapprochés à un but à la 48e minute, grâce à Marco Reus. Le substitut Valere Germain, tout juste après avoir remplacé Mbappe, a toutefois ajouté un troisième but à la 81e pour sceller cette victoire.
Cette double confrontation restera dans l'histoire comme celle de l'attentat contre le bus du Borussia, avant le 3-2 de l'aller, mais Monaco pourrait aussi rester dans l'histoire du foot. Avec leur 141e but cette saison, les Monégasques ont maintenant l'attention de toute l'Europe.
«Nous n'avons jamais adopté un style plus défensif pour protéger notre avance, parce que l'ADN de notre équipe repose sur notre attaque», a expliqué l'entraîneur-chef Leonardo Jardim. Son équipe et la Juventus ont rejoint le Real Madrid et l'Atletico Madrid en demi-finales. Le tirage au sort aura lieu vendredi.  Avec AFP