Philipp Kurashev est actuellement classé au 61e rang des meilleurs espoirs nord-américains en prévision du repêchage de la LNH.

Kurashev a hâte d'être repêché... et de revenir à Québec

À quelques jours de franchir une étape importante dans sa carrière, le centre Philipp Kurashev est persuadé que sa décision de poursuivre son aventure avec les Remparts de Québec pour une troisième saison l’aidera dans l’atteinte de son objectif de jouer dans la Ligue nationale de hockey.

Le Suisse de 18 ans occupe le 61e rang du classement des meilleurs espoirs nord-américains en prévision du repêchage de la LNH, qui se tient à Dallas, vendredi et samedi. À cela, il faut toutefois ajouter les joueurs européens et les gardiens de but.

À la fin de la dernière campagne, le bruit circulait voulant que son séjour à Québec était terminé et qu’il retournait jouer en Europe. Mais voilà, Patrick Roy a remplacé Philippe Boucher à titre d’entraîneur-chef et directeur général des Remparts, et l’un de ses premiers mandats aura été de discuter avec Kurashev et son agent, Igor Larionov, afin de manifester son désir de le revoir avec le club de la LHJMQ.

«J’avais effectivement des options pour retourner en Europe. Après réflexion, nous avons estimé que le plus important pour un hockeyeur de mon âge était de jouer le plus souvent possible. Et la meilleure place pour moi afin d’avoir beaucoup de temps glace était à Québec. Je pense avoir pris une bonne décision, j’ai hâte de revenir à Québec pour y disputer une troisième saison», a-t-il dit lors d’une entrevue avec Le Soleil en prévision du repêchage de la LNH.

Kurashev a connu des productions de 54 et de 60 points à ses deux premières campagnes québécoises. Le natif de Münsingen, en Suisse, a marqué 21 buts à sa première saison et 19 à sa seconde, interrompue par une participation au Championnat du monde de hockey junior, où il représentait son pays.

«Nous y avons pensé longtemps, ce ne fut pas une décision prise à la légère. Je suis vraiment excité de revenir à Québec, un endroit fantastique pour jouer au hockey. Je vais me donner corps et âme pour les Remparts, je suis convaincu qu’on pourra accomplir de bonnes choses avec tous les gars qui seront de retour. Je n’ai jamais regretté ma décision de venir jouer mon hockey junior au Canada, je n’aurais pas pu me retrouver à un meilleur endroit.»

Il n’a pas rencontré Patrick Roy en personne depuis la nomination de ce dernier, les échanges ayant eu lieu au téléphone. Il est excité à l’idée de jouer pour ce membre du Temple de la renommée, comme il l’était d’être dirigé Philippe Boucher.

«J’ai hâte de jouer sous les ordres de Patrick, mais Philippe a aussi été bon pour moi, pour mon développement comme joueur. Il avait beaucoup confiance en moi, j’ai appris énormément en sa compagnie», a-t-il ajouté à propos de celui qu’il l’a dirigé depuis son arrivée au Canada.

Objectif LNH

Kurashev a séjourné environ un mois en Suisse après l’élimination des Remparts. Il s’entraîne depuis à Detroit, où on l’a rejoint, au sein d’un groupe de joueurs représentés par Larionov, le légendaire patineur russe ayant passé la saison 2016-2017 à Québec lorsque son fils Igor Jr s’alignait avec les Remparts.

À l’entraînement sur glace et en gymnase, le Suisse de six pieds et de 187 livres n’est pas obsédé par son éventuel rang de sélection. «L’objectif n’est pas juste d’être repêché, mais de jouer dans la LNH. Pour cela, il faut continuer à travailler, à progresser.

«J’estime pouvoir apporter beaucoup à une équipe de la LNH, mais tout repose pour moi. Je dois faire les efforts pour réussir, faire de mon mieux. Après, c’est l’entraîneur qui décidera où je peux être le plus utile.

«Mon rêve a toujours été de jouer dans la LNH et je me trouve maintenant dans une position où je pourrais être repêché. Depuis le temps que j’y pense, c’est plus concret que jamais. Reste à connaître l’équipe qui me désire le plus, toute la famille a hâte de savoir.»