Kevin Koe s'est assuré d’une place en demi-finale au Championnat du monde de curling masculin.

Koe accède aux demi-finales du Championnat du monde de curling masculin

LETHBRIDGE, Alb. — Cette saison, le Canadien Kevin Koe a été à son meilleur lors de situations à haute pression. Il l’a encore prouvé samedi, lorsqu’il s’est assuré d’une place en demi-finale au Championnat du monde de curling masculin.

Avec seulement cinq secondes restantes au cadran lors du 10e bout, Koe a réussi un coup parfait qui a empêché l’Écossais Bruce Mouat d’obtenir deux points. Ce dernier n’a inscrit qu’un seul point lors de sa dernière pierre et le Canada a triomphé 6-5 lors du match de qualifications au Centre Enmax.

«Notre capitaine commence à ‘être en feu’, a mentionné Ben Hebert. Lorsqu’il se met à jouer de la sorte, il est ridicule à regarder aller.»

Le Canada affrontera le Suisse Peter De Cruz en soirée.

Dans l’autre match de qualifications, le Japonais Yuta Matsumura a eu raison de l’Américain John Shuster par la marque de 7-6, confirmant sa victoire grâce à un placement sur le bouton lors du bout supplémentaire.

Le Suédois Niklas Edin, qui a gagné l’événement en 2013, 2015 et 2018, prendra part à la finale pour une troisième fois consécutive après avoir défait Matsumura 8-2 lors des demi-finales.

Koe a semblé garder son calme peu importe la situation. Il avait notamment réussi un coup spectaculaire pour s’octroyer le titre canadien le mois passé.

«Je me suis rappelé de bien envoyer la pierre et le résultat viendrait par lui-même, a dit Koe. Ç’a assurément fonctionné cette année.»

Les vainqueurs des demi-finales s’affronteront pour la médaille d’or dimanche, tandis que les perdants lutteront pour le bronze.

Koe a remporté le titre mondial en 2010 et 2016, avec des équipes différentes. Son équipe, composée de B.J. Neufeld, Colton Flasch et Hebert, est classée au premier rang mondial.

Le Canada s’était contenté de la troisième position du classement après avoir montré un dossier de 9-3 lors de la ronde préliminaire.

La Suède (11-1) et la Suisse (9-3) avaient obtenu un laissez-passer pour les demi-finales. Le Japon (9-3), les États-Unis (8-4) et l’Écosse (8-4) avaient accédé à la ronde éliminatoire.

Edin a défait le Canadien Brad Gushue lors de la finale, l’an dernier.