Kobe Bryant a pris sa retraite en 2016 après une carrière de 20 saisons toutes jouées avec les Lakers et au cours desquelles il a remporté cinq fois le championnat de la NBA : trois fois avec le maillot 8 et deux fois avec le 24.

Kobe Bryant au Panthéon des Lakers

LOS ANGELES — «Nous sommes ici pour célébrer le plus grand joueur à avoir jamais porté le maillot or et violet»... La légende des Lakers, Earvin Magic Johnson, a ainsi accueilli Kobe Bryant au Panthéon de la franchise californienne de la NBA, lundi soir.

Le moment choisi était à la hauteur de l’événement : c’est à la mi-temps du match contre les champions en titre, les Warriors de Golden State, devant un parterre de grands joueurs de la NBA et un Bryant en costume cravate, que les Lakers de Los Angeles ont organisé la cérémonie de retrait des deux maillots (8 et 24) de leur ancienne étoile.

Désormais accrochés au plafond du Staples Center, ces maillots ne pourront plus être portés par des joueurs des Lakers.

«En le regardant jouer, nous nous sommes frotté les yeux et nous nous sommes demandé ce que nous venions de voir», a rappelé Johnson, aujourd’hui président des opérations basketball de la franchise, en affirmant : «Il n’y aura jamais au grand jamais d’autre Kobe Bryant».

Cinq championnats

Ce dernier a pris sa retraite en 2016 après une carrière de 20 saisons toutes jouées avec les Lakers et au cours desquelles il a remporté cinq fois le championnat de la NBA : trois fois avec le maillot 8 et deux fois avec le 24. «Quand j’étais un enfant en Italie, je rêvais que mon maillot soit un jour accroché chez les Lakers, mais je n’avais certainement pas imaginé qu’il y en aurait deux!» a déclaré Bryant quelques minutes avant la cérémonie.

La propriétaire des Lakers, Jeanie Buss, a souligné l’étendue de ses exploits. «Si vous prenez séparément les résultats de ces deux maillots, chacun de ces joueurs mériterait de se retrouver au Temple de la renommée.»

Les maillots de Bryant ont rejoint au plafond du Staples Center celles de neuf autres gloires de la franchise californienne : Wilt Chamberlain, Elgin Baylor, Gail Goodrich, Magic Johnson, Kareem Abdul-Jabbar, Shaquille O’Neal, James Worthy, Jerry West et Jamaal Wilkes.

Aujourd’hui âgé de 39 ans, Bryant a tenu à souligner devant une foule qui l’ovationnait tout le travail accompli avec le soutien des fans pour en arriver là. «Ces moments-là sont le rêve. Ce qui compte, ce n’est pas la destination, mais le voyage. Si vous le faites, ce ne sont pas vos rêves qui deviendront réalité, mais quelque chose d’encore plus grand», a-t-il lancé, avant de conclure sur un Mamba out, en référence à son surnom de Black Mamba.

81 points contre Toronto

En 20 saisons, Bryant a été sélectionné 18 fois pour le Match des étoiles qui réunit chaque année les meilleurs joueurs de chaque conférence, il a été élu meilleur joueur (MVP) de la saison régulière en 2008 et deux fois MVP de la série finale. 

Il a en outre été deux fois meilleur marqueur de la saison et deux fois champion olympique (2008 et 2012).

Devant sa famille et nombre des joueurs ayant écrit l’histoire de la franchise la plus titrée de NBA, certaines de ses statistiques ont été rappelées. 

Comme ces 81 points inscrits en 2006 contre Toronto, soit le deuxième plus grand total individuel dans un match de NBA, ou encore ces 60 points inscrits contre Utah lors de son ultime match à presque 38 ans, qui en font le joueur le plus âgé de la NBA à atteindre ce score.

«Aucun athlète ne parviendra jamais à dépasser lors de son dernier match la performance de cet homme : 60 points, mec...», a assuré admiratif Magic Johnson.

Au total, Bryant a inscrit 33 643 points pour les Lakers et se classe troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA derrière Kareem Abdul-Jabbar et Karl Malone.

«Nous t’avons demandé ton énergie et tu nous as donné ton cœur, ce qui est bien plus, l’a remercié Buss. Tu as imposé à tout jamais ta marque sur cette franchise».