Giovanny Urshela plonge au marbre pour augmenter la marque des Indians de Cleveland alors que le receveur des Blue Jays, Miguel Montero, tente d'attraper la balle à temps.

Kluber et les Indians renvoient les Jays

Corey Kluber a retiré 14 frappeurs sur des prises, un sommet pour lui cette saison, et les Indians de Cleveland ont écrasé les Blue Jays de Toronto 8-1, dimanche, pour compléter un balayage de trois rencontres.
Kluber (8-3) a lancé pendant sept manches et deux tiers et il n'a pas semblé ennuyé par des raideurs au cou qui l'avaient forcé à repousser son départ de vendredi.
«Ce n'était rien de très alarmant, a-t-il fait savoir. J'avais simplement besoin de quelques journées de repos supplémentaires pour me rendre au point où je voulais être. Je n'y ai pas trop pensé pendant le match.»
Le droitier a alloué cinq coups sûrs, dont un circuit en solo de Kevin Pillar pour amorcer la troisième manche, et il a réussi plus de 10 retraits sur des prises pour une neuvième fois en 16 départs. Kleber n'était qu'à quatre retraits au bâton de son record personnel de 18, établi en 2015 contre les Cardinals de St. Louis.
Le récipiendaire du trophée Cy Young de l'Américaine en 2014 a passé dans la mitaine les deux premiers frappeurs de la huitième manche avant de donner un but sur balles à Josh Donaldson. À sa sortie du monticule, Kluber a reçu une belle ovation de la part des partisans.
«Je savais que Josh était mon dernier frappeur, a indiqué Kluber. Quand tu te rends aussi loin, le réservoir est vidé et tu donnes tout ce qui te reste parce qu'il n'y a aucun autre adversaire après.»
Michael Brantley a claqué une longue balle de deux points en sixième manche et il a produit trois points dans la victoire. Brandon Guyer a produit trois points sur un double en première, procurant une avance de 4-0 aux Indians contre J.A. Happ (3-7).
«Barre très haute»
Kluber avait raté un mois d'activités plus tôt cette saison en raison d'une blessure au dos. Il montre un dossier de 5-1 et une moyenne de points mérités de 1,52 en 10 départs depuis son retour dans la formation.
«Il a mis la barre très haute, a mentionné le gérant des Indians, Terry Francona. Nous comptons beaucoup sur lui et il le sait. C'est bien de l'envoyer au monticule à tous les cinq jours.»
Le gérant des Blue Jays, John Gibbons, ne pouvait que constater les dégâts et lever son chapeau lors de son point de presse.
«Il est un des meilleurs lanceurs du baseball et il était aussi bon aujourd'hui qu'il l'est habituellement», a-t-il déclaré.
Happ et les Blue Jays tiraient de l'arrière après seulement quatre lancers. Carlos Santana a cogné un simple, il s'est rendu au deuxième but à la suite d'un amorti de Francisco Lindor et il a croisé le marbre sur un simple de Brantley.
Edwin Encarnacion a été retiré, mais Jose Ramirez a soutiré un but sur balles avant que Guyer vide les sentiers grâce à une claque dans l'allée du champ centre-gauche.
Lindor, qui avait joué les héros en 10e manche, la veille, a obtenu un simple d'un point en quatrième.
Happ a accordé sept points, un sommet pour lui cette saison, en six manches de travail. Les Blue Jays ont été dominés 23-5 au chapitre des points dans cette série et ils ont terminé leur périple de 10 parties à l'étranger avec une fiche de 3-7.
«Il est grand temps que nous retournions à domicile, a lancé Gibbons. C'était une mauvaise journée.»