L’étudiant en intervention sportive de 24 ans est dans la mire de la NFL depuis le Pro Day de Mathieu Betts, en 2018, qui avait finalement permis à l’ex-joueur du Rouge et Or de signer un contrat avec les Bears de Chicago.

Ketel Assé invité à un match des espoirs de la NFL

Nommé au sein de la première équipe d’étoiles canadiennes de football universitaire, la semaine dernière, le joueur de ligne offensive du Rouge et Or de l’Université Laval Ketel Assé a été invité à participer au NFLPA Collegiate Bowl, le 18 janvier, à Pasadena, en Californie.

Il imite ainsi son ancien coéquipier Alexandre Savard, qui a aussi déjà reçu une telle invitation pour prendre part à cette rencontre regroupant des joueurs de la NCAA ayant des chances d’être sélectionnés entre les troisième et septième rondes au repêchage de la NFL.

«Il s’agit d’une opportunité unique de montrer ce que je sais faire aux 32 équipes de la NFL. Je ne veux toutefois pas me mettre trop de pression, je vais me présenter là-bas pour performer, mais surtout pour profiter de l’expérience et accueillir les commentaires des entraîneurs sur place pour améliorer mon jeu», a laissé savoir le numéro 67 par voie de communiqué.

Pendant la semaine qu’il passera au Rose Bowl de l’endroit, Assé et les autres joueurs invités prendront part à des séances d’entraînement, des tests physiques et des entrevues sous l’œil avisé de dépisteurs de la NFL.

L’étudiant en intervention sportive de 24 ans est dans la mire de la NFL depuis le Pro Day de Mathieu Betts, en 2018, qui avait finalement permis à l’ex-joueur du Rouge et Or de signer un contrat avec les Bears de Chicago. Retranché à la toute fin du camp d’entraînement, Betts s’est ensuite aligné avec les Eskimos d’Edmonton, dans la Ligue canadienne de football.

Septième rang

Assé, dont le stage universitaire vient de prendre fin, avait été invité par les recruteurs présents à leur laisser ses mensurations. Au cours de la récente saison, les 49ers de San Francisco et les Bears ont délégué des envoyés pour voir à l’œuvre le meilleur espoir canadien en prévision du repêchage de la LCF. Il occupait le septième rang du Bureau de recrutement de la LCF, selon le classement de septembre.

«J’ai gardé contact avec Alexandre Savard et Maurice Simba, qui était mon coéquipier au Collège Montmorency. C’est certain que je vais leur en parler, ainsi qu’à Mathieu Betts, qui a vécu quelque chose de semblable l’an dernier, pour savoir un peu à quoi m’attendre. Je vais continuer à m’entraîner fort d’ici là pour être fin prêt», a dit le colosse de 24 ans. Savard et Simba avaient été les premiers footballeurs canadiens à être invités à ce match des espoirs de la NFLPA.

Originaire de Saint-Marc, à Haïti, le joueur de ligne offensive de six pieds, sept pouces et 300 livres a fait partie de la première équipe d’étoiles U Sports pour une deuxième année de suite. Il a aussi été un choix unanime dans la première équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec. Fait intéressant, la ligne à l’attaque du Rouge et Or, dont il était l’une des pierres angulaires, n’a accordé que 10 sacs du quart, en 2019, en plus d’aider à la récolte moyenne de 215 verges au sol par match, cette saison.