L'ancien lanceur des Expos Ken Hill était de passage au Stade Canac samedi après-midi

Ken Hill sous le dôme

Grande visite sous le dôme du Stade Canac, samedi après-midi. L'ancien lanceur des Expos Ken Hill a participé à une activité destinée aux joueurs de baseball québécois en herbe.

Plus de 300 jeunes étaient présents pour cet événement Play Ball, organisé conjointement par la Ligue majeure de baseball (MLB), Baseball Canada, les Capitales de Québec et Baseball Québec. Hill, 52 ans, s'est promené d'un atelier à l'autre, se moquant gentiment des enfants qui mordaient la poussière sur l'un ou l'autre de ses lancers.

«Je ne fais pas ça très souvent. J'ai participé à quelques activités de la MLB pour les jeunes des minorités en Floride. Mais j'ai deux garçons, alors je cours beaucoup», a affirmé Hill en riant. 

L'ancien porte-couleur de Nos Amours de 1992 à 1994 était déjà venu à Québec à l'époque.

Du haut de ses 6'4'', Hill est un peu plus costaud que les 200 livres du temps de sa gloire, mais il a autrement peu changé. Il a lancé dans le baseball majeur de 1988 à 2001, conservant une fiche de 117 victoires et 109 défaites, ainsi qu'une moyenne de points mérités de 4,06. 

Il a connu sa meilleure campagne en 1994, saison mythique au cours de laquelle les Expos étaient la meilleure équipe du baseball lors du déclenchement d'une grève des joueurs, en août. Grâce à sa fiche de 16-5, Hill a terminé deuxième au scrutin du trophée Cy-Young cette année-là, derrière Greg Maddux.

Les enfants présents samedi n'étaient même pas nés lorsque Hill a pris sa retraite, au début du millénaire. Ce sont plutôt leurs parents qui semblaient intéressés à échanger quelques mots avec l'ancien artilleur, ou encore à lui demander de signer une vieille carte Topps de 1990…

Quelques membres du personnel des Capitales, dont le lanceur Karl Gélinas et le président Michel Laplante, étaient aussi sur place pour diriger certains ateliers.