Le quart des Vikings Case Keenum a lancé deux passes de touché, en plus d’utiliser ses jambes pour en marquer un au sol.

Keenum et les Vikings s’approchent du titre

DETROIT — Case Keenum est resté debout dans la pochette protectrice, a baissé l’épaule droite pour éviter un sac du quart et il a bien bougé les pieds pour donner le temps à ses receveurs de se démarquer.

Ayant l’air d’un partant établi, plutôt qu’un remplaçant, Keenum a découpé en morceaux la défensive des Lions de Detroit grâce à son bras, mais aussi ses pieds, aidant les Vikings du Minnesota à l’emporter 30-23, jeudi après-midi.

Le quart de 29 ans a lancé deux passes de touché en plus d’en marquer un autre au sol lors de la première demie, procurant aux Vikings (9-2) une avance de 10 points, en route vers une septième victoire consécutive. Minnesota a fait un pas de plus vers le titre de la section Nord de l’Association Nationale, se forgeant une avance de trois matchs devant les Lions (6-5), qui occupent le deuxième rang.

Cette défaite complique la tâche des Lions dans leur tentative d’accéder aux séries éliminatoires pour une deuxième année de suite. «Il ne faut pas encore nous compter pour battus», a insisté l’entraîneur-chef Jim Caldwell. «Il reste encore beaucoup de football à disputer.»

Tout un auxiliaire

Keenum, qui n’a jamais été repêché, montre soudainement une fiche de 7-2 cette saison après avoir revendiqué un dossier de 9-15 avec les Texans de Houston et les Rams de Los Angeles/St. Louis. «Je veux être très bon et j’ai assez de confiance en moi pour savoir que je peux le devenir», a-t-il affirmé.

Les Vikings l’ont acquis afin d’être le second de Sam Bradford, pendant que le jeune quart Teddy Bridgewater se remettait d’une blessure à un genou. Keenum a cependant tiré avantage de toutes ses occasions depuis le début de la saison.

Jeudi, il a complété 21 de ses 30 passes pour 282 verges. Ses deux passes de touché ont été réalisées avec l’aide de Kyle Rudolph et ont procuré une avance de 20-3 aux visiteurs au deuxième quart.

«Case est incroyable parce qu’il fait les petites choses pour aller chercher les premiers jeux et garder l’attaque en vie», a fait valoir Rudolph. «Chaque fois qu’il est capable de transformer des troisièmes essais en premiers essais, ça nous donne au moins trois autres jeux à l’attaque. Avec tous les joueurs explosifs que nous avons, nous pouvons faire du dommage sur ces trois jeux.»

Les Lions ont commis des erreurs dans toutes les phases de jeu et les Vikings en ont grandement profité. Ils ont toutefois rétréci l’écart pour se rapprocher à quatre points dans le dernier quart, sur la deuxième passe de touché du match de Matthew Stafford à Marvin Jones. Xavier Rhodes a toutefois mis fin à tout espoir de remontée en interceptant une passe de Stafford à la ligne de 37 des Lions en fin de match.

***

Philip Rivers

Rivers s’occupe des Cowboys

ARLINGTON — Philip Rivers était plus qu’à l’aise à son premier match de l’Action de grâce américaine en carrière dans la NFL après 14 saisons.

Le quart-arrière, qui aura 36 ans le 8 décembre, a lancé trois passes de touché pour des gains de 434 verges dans la victoire de 28-6 des Chargers de Los Angeles aux dépens des Cowboys de Dallas, jeudi. «Jouer lors de l’Action de grâce était aussi excitant que ça pouvait l’être», a dit Rivers, qui a réussi 27 de ses 33 passes et qui a signé un neuvième match de plus de 400 verges.

Son receveur de passes Keenan Allen n’a pas eu à attendre aussi longtemps. À sa cinquième saison,il a capté 11 ballons pour des gains de 172 verges, un sommet en carrière, et un touché. Il a réussi 23 attrapés pour des gains de 331 verges et trois touchés lors de ses deux dernières parties.

«Quand je suis arrivé ici, je trouvais qu’il était un peu lourd», a mentionné l’entraîneur-chef Anthony Lynn. «Lorsqu’il a perdu du poids, on pouvait voir sa vitesse, son agilité et les qualités d’un receveur numéro un.»

Desmond King a retourné une interception sur une distance de 90 verges pour inscrire un touché qui a planté le dernier clou dans le cercueil des Cowboys. Après avoir amorcé la saison avec un dossier de 0-4, les Chargers (5-6) se sont ainsi approchés à un match et demi des Chiefs de Kansas City et du premier rang de la section Ouest de l’Association Américaine.

Situation précaire

Cette défaite vient porter un dur coup aux espoirs de faire les séries des Cowboys (5-6). Les champions en titre de la section Est de l’Association Nationale ont perdu un troisième match de suite par au moins 20 points. Cette séquence coïncide avec le début de la suspension du porteur de ballon vedette Ezekiel Elliott.

Le quart Dak Prescott semble d’ailleurs perdu sans Elliott. Il a été victime de deux interceptions, ce qui gonfle son total à cinq au cours des deux derniers matchs. Il n’avait lancé que quatre interceptions l’an passé.

«La dernière chose que je veux faire c’est montrer du doigt ou dire qu’il nous manque certains joueurs», a affirmé Prescott, qui a complété 20 de ses 27 passes pour des gains aériens de 179 verges. «Je vais simplement dire que nous devons trouver une façon de quitter cette mauvaise séquence.»

Les Cowboys, qui disputaient un 50e match de l’Action de grâce américaine, ont mis fin à leur série de 10 quarts sans touché quand Rod Smith a réussi un majeur au quatrième quart, à la suite d’une course de deux verges.