Samedi soir, le lanceur partant Karl Gélinas a travaillé durant 5,1 manches sur la butte du Stade Canac, accordant ses quatre points en quatrième manche et huit coups sûrs au total de sa présence.

Karl Gélinas ne l'avait pas

De son propre aveu, Karl Gélinas ne l’avait pas, samedi soir. Les Aigles de Trois-Rivières en ont profité pour venir battre les Capitales 6-4 à Québec.

«J’ai été pourri!» a jeté le vétéran lanceur partant des Capitales, après avoir encaissé sa deuxième défaite en quatre départs cette saison. Il a travaillé durant 5,1 manches sur la butte du Stade Canac, accordant ses quatre points en quatrième manche et huit coups sûrs au total de sa présence.

«Je n’étais pas content de comment je me sentais, je ne l’avais pas. Ils m’ont battu parce que je n’ai pas été bon, pas tant parce qu’eux ont été bons. Dans le passé, j’aurais été en maudit après un match comme celui-là. Mais aujourd’hui, je suis plus zen et je sais que mon prochain départ est contre eux, dans cinq jours. À moi de me reprendre», a affirmé Gélinas, qui a néanmoins révélé un malaise au dos qui le tenaille depuis ses trois derniers départs.

«Chaque fois que Karl lance, ils pensent pouvoir gagner. Alors c’est bien d’avoir fait ça contre l’un des meilleurs lanceurs de notre ligue», a de son côté commenté le gérant des Aigles, T.J. Stanton, à propos de son ami et ancien coéquipier.

Après trois manches enfilées à toute vitesse, Gélinas a flanché. Il a affronté les neuf frappeurs adverses en quatrième manche, leur allouant cinq coups sûrs, dont la neuvième longue balle de la saison de Taylor Brennan, bonne pour deux points. En seulement 15 matchs et 50 apparitions au bâton, Brennan égale sa production de neuf circuits de l’an passé.

Dans cette manche catastrophe pour Québec, Sam Dexter a aussi cogné un simple de deux points. Rarement a-t-on vu un neuvième frappeur doté d’une moyenne de ,413 et classé deuxième producteur de points d’une équipe avec 17, un de moins que Brennan (,380). Gélinas (2-2, mpm 2,70) a eu besoin de 29 de ses 96 lancers de la soirée juste pour mettre fin à cette manche.

«On est bâtis pour la grosse manche, contrairement aux Capitales qui fabriquent des points petit à petit», constate Stanton, content d’avoir pu sortir avec la victoire avec son as partant Ethan Elias (2-1, 2,08) au monticule.

Trop peu trop tard

La réplique de Québec inclut quand même cinq doubles pour neuf coups sûrs, comme Trois-Rivières, mais trop étalés dans le temps. Yordan Manduley a produit deux points et Stephen Gaylor et Edgar Lebron chacun un. Les deux autres points des Aigles, qui menaient à un moment 6-1, sont le résultat du circuit de deux points de Kevin Cornelius aux dépens du releveur Andrew Elliot, en huitième manche.

«J’ai aimé le fait qu’on se batte et qu’on soit encore proche à la fin», a quant à lui analysé le gérant des Capitales. «Mais on a connu un début de match difficile contre un lanceur [Elias] qui était au sommet de son art. Et Karl l’avait un peu moins que d’habitude et on sait que si on donne la grosse manche, avec l’attaque qu’on a, on ne s’en sortira pas», indique Patrick Scalabrini.

L’instructeur-chef souligne que le cœur de son alignement offensif, ses troisième, quatrième et cinquième frappeurs, soit Kalian Sams, James McOwen et Josh Vitters, ont conclu la rencontre avec une fiche combinée de 0 en 11.

A contrario, ses huitième, neuvième et premier frappeurs, soit Adam Ehrlich, Lebron et Gaylor, ont tous frappé la balle en lieu sûr deux fois. Auteur de cinq points produits la veille, Brad Antchak a aussi prolongé sa séquence de matchs avec au moins un coup sûr à huit. La recrue frappe pour ,354.

+

EN VITESSE...

- Le baseball, les hot-dogs à un dollar et le beau temps ont attiré 2762 spectateurs, la meilleure foule pour un match des Capitales cette saison au Stade Canac.

- Dimanche (13h), pour conclure la série de trois matchs dans la capitale, les lanceurs partants seront Arik Sikula (2-1, mpm 3,06), pour Québec, contre Kevin McNorton (2-0, 1,69), pour Trois-Rivières.

- Après avoir été blanchi au bâton deux matchs de suite, le joueur d’avant-champ Lachlan Fontaine a réchauffé le banc pour une troisième journée consécutive, samedi.

- Le chanteur country de la Beauce Robby Johnson a interprété l’hymne national, avant le match.

- Ryan Searle (2-1, 0,47) a par ailleurs été nommé meilleur lanceur du mois de mai chez les Capitales et pourrait bien obtenir le même honneur au sein de la Ligue Can-Am en début de semaine. En trois départs, l’Australien n’a alloué qu’un seul point mérité en 19 manches sur la butte. Searle doit une part de sa superbe fiche au voltigeur recrue Edgar Lebron, qui a volé un circuit de trois points à New Jersey lors de la première sortie de Searle, le 19 mai.