La deuxième place de Justin Rose au Championnat BMW lui a permis d'accéder au premier échelon du classement mondial.

Justin Rose perd, mais gagne le premier rang mondial

NEWTOWN SQUARE — Le Britannique Justin Rose est devenu le nouveau numéro 1 mondial de golf, un rang auquel il accède pour la première fois à 38 ans, après sa deuxième place au Championnat BWW, lundi à Philadelphie.

Le Britannique a perdu en prolongation contre Keegan Bradley, qui a remporté sa première victoire en six ans sur le circuit de la PGA. Rose, qui détrône l’Américain Dustin Johnson, devient le quatrième Britannique à atteindre le sommet mondial après Nick Faldo, Lee Westwood et Luke Donald. Il est le 22e golfeur à y accéder depuis l’instauration du classement, en 1986.

«Je suis vraiment ravi», a dit Rose. «C’est un rêve d’enfant qui se réalise. C’est quelque chose dont je suis très fier.»

En 20 ans de carrière professionnelle, Rose a remporté 19 tournois (10 sur le circuit européen, 9 sur celui nord-américain), dont l’Omnium des États-Unis en 2014 et l’or de 2016 aux JO Rio, où le golf faisait son retour dans la grande famille olympique pour la première fois depuis 1904.

Bradley revient de loin

Quant à Bradley, qui a remis une dernière carte de 64, soit six coups sous la normale, pour terminer le tournoi à - 20, il a levé les bras vers le ciel — et la bruine — avant de saluer sa famille. Il a soulevé son fils Logan, qui n’était même pas né quand il signé sa dernière victoire sur le circuit en 2012, à l’Invitation Bridgestone.  

«Il m’est arrivé beaucoup de choses depuis six ans», a noté Bradley. «Je suis en quelque sorte disparu du radar pendant un certain temps. C’est difficile de passer d’une place sur l’équipe de la Coupe Ryder, d’une place sur l’équipe de la Coupe des Présidents, à une place à l’extérieur du top 100 mondial.»

Sa victoire de lundi lui vaut maintenant une invitation à Maui, pour amorcer la prochaine année par le Tournoi des Champions, réservé aux vainqueurs de la saison précédente.

Woods de retour

Quant à Tiger Woods, il remis un score de 263 après 72 trous pour la sixième fois de sa carrière. Les cinq fois précédentes, il l’avait emporté. Cette fois-ci il s’est contenté d’une égalité en sixième place. Il s’est tout de même assuré de participer au Championnat du circuit — la finale de la Coupe FedEx — pour la première fois depuis 2013.

C’est à cette époque-là qu’il a commencé à ressentir de la douleur au dos. Il a été opéré au dos pour la quatrième fois en avril dernier, et à la même période l’an dernier il venait tout juste de recevoir le feu vert afin d’effectuer des coups d’approche et des coups roulés. «C’est tout un exploit d’être de retour au Championnat du circuit, après tout ce que j’ai vécu», a reconnu Woods.

D’autre part, le capitaine de l’équipe américaine, Jim Furyk, a dévoilé en fin de journée lundi que Tony Finau avait été retenu pour compléter son équipe à la Coupe Ryder.