Jakob Pelletier 
Jakob Pelletier 

Joueur le plus gentilhomme de la LHJMQ, Jakob Pelletier vise la LNH dès la saison prochaine

Malgré l’incertitude qui plane au-dessus de sa tête, Jakob Pelletier avait une bonne raison de se réjouir, jeudi, puisqu’il a obtenu le trophée Frank-J.-Selke, qui est remis au joueur le plus gentilhomme de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le capitaine des Wildcats de Moncton a été préféré aux attaquants Rafaël Harvey-Pinard (Chicoutimi) et Dmitry Zavgorodniy (Rimouski). Au cours de la dernière saison, le joueur originaire du quartier Neufchâtel, à Québec, a inscrit 32 buts et 50 passes en 57 matchs, n’écopant que de huit punitions mineures.

«Je ne dirais pas que je suis une petite peste, mais c’est ça un peu, je vais quand même dans les coins où ça brasse un peu, alors je ne m’y attendais pas. J’avais été nominé à 16 ans, je suis un gars qui joue de la bonne façon», disait le jeune homme de 19 ans à propos de l’honneur qu’il a mérité.

Respecteux de l’adversaire, Pelletier est aussi un joueur apprécié dans son équipe. À preuve, la lettre C qu’il portait cette saison. Sans la pandémie qui a mis fin à la saison de la LHJMQ, il aurait même pu soulever la Coupe du président, si les Wildcats avaient eu la chance de se rendre jusqu’au bout.

«On a eu le cœur brisé de voir la saison prendre fin. On avait un groupe qui aurait pu accomplir de belles choses, à Moncton. On a toujours espéré que la saison reprenne, et lorsqu’on a quitté Moncton pour revenir chacun chez soi, on a laissé nos équipements là-bas parce qu’on pensait revenir deux semaines plus tard pour les séries. Ç’a quand même été dur. Dernièrement, ça commençait à passer, jusqu’à ce qu’on revoit des images de la finale entre Rouyn-Noranda et Halifax, c’était comme tourner le fer dans la plaie», racontait-il en souriant.

Le choix de première ronde (26e) des Flames au repêchage de la LNH en 2019 s’entraîne à la maison. À la demande des Flames, qui lui parlent chaque semaine, il veut prendre de l’avance sur ceux qui pourraient se la couler douce dans l’attente d’un retour aux activités régulières.

Dans son cas, il ignore ce que l’avenir lui réserve. Déjà, il a été privé de la possibilité de remporter le championnat des séries éliminatoires de la LHJMQ, d’une participation hypothétique au tournoi de la Coupe Memorial. Il pourrait aussi être privé d’une participation au camp d’entraînement de l’équipe canadienne junior.

«Tout arrive pour une raison. Il y a plusieurs points d’interrogation pour moi, présentement. Si je reviens dans la LHJMQ à 19 ans, est-ce que je vais jouer encore Moncton ? Est-ce que je vais être échangé au repêchage [5 et 6 juin] ou à la période des échanges, en décembre? Est-ce que la prochaine saison commencera en septembre ou en janvier ?», se questionnait-il.

Mais peu importe, il sait déjà ce qu’il a en tête : «Mon principal objectif est de jouer dans la LNH. Je pense que je dois être prêt pour saisir la chance, si elle se présente», ajoutait celui qui montre une production globale de 94 buts et 232 points en trois saisons dans la LHJMQ.