Andrei Markov a dit qu'à 38 ans il est «trop vieux pour l'équipe nationale».

JO: la grande séduction russe

La Fédération russe de hockey souhaite que le plus de joueurs possible gagnent la Ligue continentale (KHL) en préparation pour les Jeux olympiques de 2018, auxquels la LNH ne participera pas.
Les éventuels joueurs autonomes sans compensation du Canadien Andrei Markov et Alexander Radulov se laisseront-ils tenter par le chant des sirènes russes? «Je ne crois pas que ça change la dynamique entre ceux qui veulent évoluer dans la KHL et ceux qui veulent jouer dans la LNH», a estimé l'agent de joueurs Jay Grossman.
Rencontré après la séance d'entraînement matinale du Canadien à Buffalo, Markov a dit qu'à 38 ans il est «trop vieux pour l'équipe nationale». Radulov, qui a fait quelques aller-retour entre la KHL et la LNH au fil des ans, a entendu la Fédération russe dire qu'elle voulait rapatrier ses joueurs pour longtemps. «Elle répète ça sans cesse. En ce moment, j'essaie de ne pas y penser.»
Arkady Rotenberg, membre du conseil d'administration, a déclaré par communiqué mercredi que la Fédération russe tentera de convaincre les joueurs de la KHL de ne pas partir vers le circuit nord-américain et qu'elle tentera d'attirer les joueurs autonomes de la LNH vers la KHL, cet été. «En Russie, toutes les conditions nécessaires seront réunies afin qu'ils soient prêts à jouer pour l'équipe nationale.»
Il a ajouté que certains joueurs russes souhaitent représenter leur pays aux JO, même en étant sous contrat avec des clubs de la LNH, et réitéré que cette décision doit être respectée. Rotenberg a assuré que sa fédération aidera les joueurs qui pourraient faire face à des problèmes juridiques.
L'intérêt pour qu'ils se joignent à la KHL risque d'être très élevé pour les joueurs autonomes russes Evgeny Kuznetsov et Dmitry Orlov (Capitals), ainsi que Mikhail Grigorenko (Avalanche). Néanmoins, il semble plus qu'improbable que l'attrait des JO soit suffisant pour pousser les joueurs russes à quitter la LNH.
Pyeongchang laisse la porte ouverte
À Pyeongchang, les organisateurs des JO ont indiqué mercredi qu'ils espéraient que les étoiles de la LNH participeront tout de même au grand rendez-vous planétaire malgré la décision annoncée mardi par le commissaire Gary Bettman. Le comité d'organisation a d'ailleurs tenu à laisser la porte ouverte, assurant qu'il restait «encore du temps pour continuer des discussions significatives», entre toutes les parties, alors que les Jeux doivent débuter dans 10 mois.
«Nous espérons qu'une solution à l'amiable émerge de ces discussions», ont écrit les organisateurs dans un communiqué. «Beaucoup de joueurs ont exprimé le souhait de représenter leurs nations aux Jeux, ainsi que les fans... Ces souhaits ne devraient pas être ignorés. Nous espérons sincèrement que la LNH changera d'avis», a estimé l'une des porte-paroles des organisateurs, Nancy Park.  Avec AFP