Jhalan Jackson a joué les héros pour les Capitales avec un retentissant circuit en septième manche. Il a terminé la rencontre avec trois coups sûrs en cinq apparitions au bâton, deux points comptés et deux points produits.

Jhalan Jackson propulse les Capitales

Une longue, très longue claque de Jhalan Jackson en septième manche a brisé une égalité de 3 à 3 et pavé la voie à une victoire de 10 à 5 des Capitales de Québec sur les Jackals du New Jersey mardi soir dans un match de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

Alors que son coéquipier Yordan Manduley était au premier but, Jackson a littéralement écrasé la balle lancée par le releveur Will Landsheft pour l’expédier par-dessus l’écran géant et loin derrière la clôture du Stade Yogi Berra de Little Falls. «L’arbitre travaille ici depuis 20 ans et m’a dit qu’il n’avait jamais vu un aussi long circuit», a déclaré le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, au téléphone après la partie. 

Il n’hésitait pas à qualifier la longue balle de point tournant du match. «À chaque apparition au bâton, Jhalan est excellent. De plus, il est imposant, il a une prestance qui se compare à celle qu’avait Kalian Sams. Un joueur comme lui, on n’avait pas ça dans notre alignement», a poursuivi Scalabrini dans son analyse dithyrambique de son frappeur désigné format géant.

Par la suite, les visiteurs ont profité des largesses de la défensive et de la relève des Jackals pour marquer cinq points en neuvième manche. «Ils nous ont ouvert la porte et ça nous a permis de jouer moins nerveusement par la suite. C’est une bonne chose, car ce soir, Dustin Molleken n’avait pas son étoffe habituelle», a-t-il ajouté à propos de son releveur numéro un qui a permis cinq coups sûrs et deux points en deux manches. 

Soir de première

C’était soir de première pour David Richardson, qui obtenait un premier départ dans l’uniforme bleu et jaune, et Levi MaVorhis, qui l’a relevé et voyait l’action pour la première fois depuis qu’il a signé à Québec. Richardson s’est bien tiré d’affaire, accordant cinq coups sûrs, deux buts sur balles et un point mérité en quatre manches. La soirée a été plus dure pour MaVorhis, qui a été remplacé par Max Kuhns après deux manches durant lesquelles il a permis à deux points de marquer.

Scalabrini n’avait cependant que de bonnes choses à dire sur les deux artilleurs. «J’ai adoré Richardson. Il a connu des moments électrisants comme il y a deux ans et il effectuait des lancers de grande qualité qui atteignent parfois 93 et 94 milles à l’heure. Les frappeurs ne sont pas à l’aise contre lui. Pour MaVorhis, j’ai aimé ce qu’il a fait. Le premier point qu’il a donné, c’était simplement une erreur et le deuxième, c’était un circuit. Ça peut arriver pour un gars comme lui qui lance des prises.»

NOTES: Seulement deux joueurs des Capitales, Molleken et Manduley, prendront part au Match des Étoiles le 10 juillet au Palisades Credit Union Park. Karl Gélinas avait été sélectionné lui aussi, mais sa blessure l’empêchera de participer. Le vétéran sera cependant sur place puisqu’il a été nommé capitaine honoraire et entraîneur des lanceurs de l’équipe de la Ligue Can-Am qui affrontera l’équipe d’étoiles de la Ligue Frontier... Les Miners de Sussex County ont réclamé le lanceur Jay Johnson, libéré par les Capitales. Pêcheur de homard au Nouveau-Brunswick, le gaucher n’aurait cependant pas l’intention de se rapporter à sa nouvelle équipe et Patrick Scalabrini ne croit donc pas que le geste des Miners l’empêchera de ramener Johnson à Québec durant la période des Jeux panaméricains. «Jones [Bobby, gérant des Miners] a pris une chance, mais il ne pourra pas garder dans son alignement un gars qui ne se rapporte pas», a-t-il résumé...