Jean-François Caron participera au World's Strongest Man

L'homme le plus fort au Canada habite Québec. Jean-François Caron est parti mercredi pour Los Angeles dans l'idée d'être sacré homme le plus fort du monde. Pas facile pour celui qui, malgré ses 6'2'' et 320 livres, sera «le pic de la gang».
Pour sa quatrième participation au World's Strongest Man, Jean-François Caron aimerait faire mieux que sa huitième place obtenue en 2012. Mais il est bien conscient que le calibre et les poids montent chaque année.
Le colosse de 31 ans participe au World's Strongest Man pour la quatrième fois, prestigieuse compétition américaine qui rivalise chaque année avec le Championnat du monde des hommes forts. À compter de samedi, au casino Commerce, 30 surhommes concourront durant quatre jours de qualifications pour permettre aux 10 meilleurs d'atteindre la grande finale des 28 et 29 mars.
«Si je suis capable de passer en finale, je pense faire mieux que ma huitième place de 2012», affirme celui qui avait été incapable de sortir de son groupe de qualifications en 2011 et en 2008. Car selon lui, la ronde préliminaire s'avère aussi difficile, sinon plus que la finale.
Pas à cause des charges en jeu, mais des épreuves apprêtées au goût des favoris, souvent des Américains. Question de mousser la télédiffusion aux États-Unis. «Mais il n'y a pas de figurants, assure Caron. Le calibre monte chaque année, les poids montent, tout monte! Les favoris vont forcer, même en qualifications», promet-il.
L'athlète originaire des Hauteurs, près de Rimouski, se mesurera à des géants, au propre comme au figuré. À commencer par le champion en titre du World's Strongest Man. Âgé de 32 ans et originaire du Colorado, Brian Shaw est une force de la nature de 6'8'' et de 435 livres.
Ou encore Hafthor Bjornsson, jeunesse de 25 ans mesurant 6'9'' et pesant 419 livres. L'Islandais finit troisième depuis deux ans.
Face à une légende
Sans oublier le petit Zydrunas Savickas, seulement 6'3'' et 384 livres. Légende vivante du monde de la force, le Lituanien de 38 ans a été sacré champion du World's Strongest Man trois fois, en plus de terminer deuxième à cinq reprises. Il vient de gagner l'Arnold Strongman Classic devant Shaw, début mars, à Columbus.
«Savickas, c'est vraiment l'homme le plus fort de tous les temps», tranche Caron. «Il a quelque chose comme 120 ou 130 victoires à son palmarès, il a tout gagné. J'ai compétitionné une vingtaine de fois contre lui et j'apprends juste en le regardant faire.»
En juillet dernier, en Chine, Caron s'est hissé au troisième rang du Championnat du monde derrière Savickas et Bjornsson. Il est triple champion canadien et double champion nord-américain en titre. Il détient de plus le record du monde pour le soulevé de terre à répétition, soit un haltère de 900 livres levé 10 fois en une minute.
Époques différentes
Caron est-il plus fort que Hugo Girard, l'autre Québécois qui dominait la discipline au tournant des années 2000? «C'est comme demander si Sidney Crosby est meilleur que Guy Lafleur. Ce n'est pas comparable!
«Hugo était parmi les plus gros à 330 livres. Les techniques et l'entraînement ont changé», fait valoir celui qui s'entraîne une quinzaine d'heures par semaine, à l'année. Il donne en exemple l'épreuve de la marche du fermier, où les charges de 260 livres soulevées dans chaque main frôlent maintenant les 400 livres chacune.
Un autre Canadien, Scott Cummine, de Regina, sera du World's Strongest Man 2014. Le gagnant empoche 45 000 $US et, surtout, de juteuses commandites.