Sur un fleuve venteux, l’équipe Château Frontenac–Le Soleil a remporté pour la 26e fois la célèbre Course de canot du Carnaval.

Jean Anderson, le grand maître du fleuve

Si la course en canot du Carnaval est le Super Bowl de la discipline, comme il le dit, Jean Anderson en est le Tom Brady! Le capitaine de l’équipe Château Frontenac–Le Soleil a remporté pour la 26e fois de sa carrière la célèbre épreuve à travers les glaces du fleuve Saint-Laurent, dimanche après-midi.

Pour l’expérimenté canotier de Québec, il s’agissait d’une 98e victoire en carrière. À l’aube de la soixantaine, il reste au poste, aussi fort que le courant qui représentait un défi pour l’occasion en raison du vent qui soufflait.

«Mon frère Jacques, Michel [Lessard] et moi, on a entre 36 et 38 ans d’expérience. Pour nous, ce n’est jamais difficile parce qu’on fait ça pour le plaisir, mais il faut bien naviguer pour éviter les pièges. Je pense qu’on n’a pas frappé trop de glace, hein, Michel?» a dit l’icône de la discipline après l’effort d’une heure, six minutes et 39 secondes pour cette triple traversée.

Il s’agissait d’une deuxième victoire, cette saison, pour Le Château Frontenac–Le Soleil, et une deuxième de suite après celle de Rimouski, la semaine dernière, ce qui lui donne le premier rang de la Coupe des glaces. Les équipes Volvo et PMT Roy Assurances et Services Financiers ont suivi au fil d’arrivée.

Pour l’expérimenté canotier de Québec Jean Anderson (à droite), il s’agissait d’une 98e victoire en carrière.

«Conditions difficiles»

«Les conditions étaient difficiles, le courant était fort et il fallait trouver le trajet optimum, parce que si tu tombes sur une bombe atomique, une grosse glace, le courant te fait dériver et tu manques la cible», a raconté celui dont l’équipage a vite pris les commandes de la course. «Le vent de l’ouest a sorti toute la glace du bassin. Il fallait ramer et ça prend plus de place qu’à la trottinette. Au départ, il y avait un canot devant nous et un autre nous a dépassés. On était troisième à la première cible, mais dès les premières glaces, on est arrivé à la bouée de Lévis avec une avance», a-t-il expliqué.

Avance que son équipe n’a jamais perdue par la suite.

«C’est quand même bon pour des gars de notre âge», a dit en riant celui qui aimerait bien imiter un jour le vénérable Yves Gilbert, membre de l’équipe Volvo ayant fini deuxième. «J’aimerais ça battre le record d’Yves Gilbert, qui a gagné une course à Montréal à 67 ans avec deux minutes d’avance, l’année passée. Je lui lève mon chapeau. Moi, j’arrive à 60 ans, et je me dis, tabarouette, il fait ça comment?»

Anderson, dont l’un des coéquipiers est le patineur de vitesse François Drolet, médaillé d’or aux Jeux olympiques de Nagano (1998), pourrait bientôt franchir le cap des 100 victoires en carrière, puisqu’il reste encore quatre courses au calendrier de la Coupe des glaces. Jusqu’à présent, son équipe l’a emporté deux fois et a terminé deuxième à une autre occasion. La prochaine course aura lieu à Sorel-Tracy, samedi.

Équipe Volvo deuxième

Comme lors des trois dernières présentations de la Course en canot du Carnaval, l’équipe Volvo de Benoît Gilbert a terminé deuxième.

«On était moins rapide que les années passées parce qu’on s’entraîne un peu moins, c’est extraordinaire pour nous. La grosse erreur qu’on a faite, c’est au premier touché de l’autre côté, on s’est mêlé avec d’autres équipes, on s’est foncé dedans les uns les autres. On s’est vraiment nui, et à partir de là, on savait que la première place serait difficile à prendre», a raconté celui qui n’a pas d’objectif au classement cumulatif car il ne fait que quatre des sept courses de la saison.

Au total, 55 équipes ont pris le départ dans les différentes catégories.

Pour sa 50e participation, l’équipe Calgary Ice a obtenu le trophée du navire canadien NCSM, remis à un équipage de la catégorie Sport ayant le mieux démontré l’esprit de corps, la combativité, la ténacité et l’esprit d’équipe.

+

PLUS SAVOUREUX QUE LE THÉ

Chez les dames, l’équipe de Groupe Voyage Québec-Sitraco a été couronnée après une course cahotique.

Elles étaient parties pour prendre le thé, bien installées dans leur canot. Mais une confusion à la borne de Québec a forcé les canotières de Groupe Voyage Québec–Sitraco à remiser les petites cuillères et à sortir les rames pour remporter le volet féminin de la Course en canot du Carnaval.

Bon, l’histoire du thé n’est qu’une image, mais celle de la borne était bien réelle.

«Tu me niaises», disait d’ailleurs à voix haute la capitaine Geneviève Desroches lorsque son équipe tentait de revenir dans le parcours après avoir pris la mauvaise direction au premier passage dans le bassin Louise.

«Non, ce n’était pas drôle. On s’est enligné vers le fil d’arrivée alors que la borne était à l’opposé. On a viré de bord pour se rendre à la borne, mais les bénévoles de la course étaient habillés en orange, de la même couleur que les cônes. Ça ne leur aurait pas tenté de mettre un drapeau, à la place... En plus, on n’a pas contourné la borne de l’intérieur du premier coup, il a fallu se reprendre», a raconté la capitaine en souriant.

Sur le coup, elle pestait, par contre. Car l’avance de son équipe acquise dans la première moitié de la course venait de s’envoler. Au lieu de filer tranquillement vers la victoire, une course à trois faisait rage.

«Je ne sais pas comment on a perdu de temps, mais à la sortie du bassin pour le deuxième tour, on était trois bateaux alors qu’on avait une bonne longueur d’avance. On s’est dit qu’il fallait garder notre focus et on s’est remis dans la game. Ça s’est joué là, parce qu’on est extrêmement forte à la rame. On a pris une avance le long du quai, et ça a adonné que les deux autres équipes se sont rentrées dedans ce qui nous a donné un petit coup de pouce, aussi», a expliqué celle dont l’équipage a devancé Banquet traiteur George V et Passion Kafts.

En fait, la confusion venait du fait qu’elle pensait que d’autres équipes les devançaient à mi-course. Après avoir touché à la borne, au sud, elle ne voyait plus ses rivales qui se trouvaient devant, mais son choix de trajectoire s’était avéré plus payant que les autres.

Pour Groupe Voyage Québec–Sitraco, il s’agissait d’une deuxième victoire en trois courses, cette saison, après le succès de Portneuf et la seconde position à Rimouski.

«L’an passé, on a fini deuxième au cumulatif, par cinq points. Là, on est bien placé jusqu’à maintenant», a souligné la gagnante du jour, qui avait pris le deuxième rang de la Course du Carnaval en 2018.

+

RÉSULTATS

Élite Homme

10 équipes participantes

1- Le Château Frontenac / Le Soleil - 01:06:39

2- Volvo - 01:08:27

3- PMT Roy Assurances et Services Financiers - 01:09:05

Élite Femme

10 équipes participantes 

1- Groupe Voyages Québec / Sitraco - 01:07:43

2- Banquet traiteur Georges V - 01:10:28

3- Passion Krafts - 01:18:03

Sport

21 équipes participantes 

1- Police Ville de Québec - 00:28:00

2- Québec Original - 00:29:15

3- MDL Énergie - 00:29:17

Compétitive

14 équipes participantes

1- Blaxton Pub & Grill - 00:51:27

2- Telops / H20 Bateau Dragon - 00:52:10

3- Métalogique / ABB - 00:52:11