Hugo Barrette

«Je peux gagner au sprint», croit Hugo Barrette

Dans une épreuve qu'il fait tranquillement sienne, le cycliste sur piste Hugo Barrette a été éliminé en huitièmes de finale de l'épreuve du sprint individuel, vendredi, aux Championnats du monde disputés à Hong Kong.
Après avoir pris le 10e rang des qualifications avec un temps 9,892 secondes, l'athlète des Îles-de-la-Madeleine a vaincu le Malaisien Mohd Azizulhasni Awang en seizième de finales. Sa journée a toutefois pris fin devant le Britannique Ryan Owens, plus rapide que lui par 0,062 seconde.
Un peu déçu de cette dernière course, où il a failli chuter, Barrette s'est malgré tout déclaré satisfait de sa journée en piste. «Le but des mondiaux 2017 était vraiment d'aller mettre les pendules à l'heure pour ce qui va se passer dans les quatre prochaines années. Je voulais montrer que, dans le futur, je peux gagner au sprint. Je compte me concentrer de plus en plus sur cette épreuve individuelle», a dit le Québécois de 25 ans au réseau Sportcom.
Car de son propre aveu, Barrette devra choisir entre le sprint individuel et son autre épreuve fétiche, le keirin. Il risque donc de délaisser cette dernière «dans un avenir rapproché», même s'il y a connu beaucoup de succès, comme une médaille d'argent en Coupe du monde, fin février, à Los Angeles.
«Un top 10 aux mondiaux, j'ai fait ce que j'avais à prouver», a-t-il dit en parlant du sprint. «Si je focus sur cette discipline reine du cyclisme sur piste pour les quatre prochaines années, je peux être le meilleur. Je sors d'ici vraiment confiant et ça me donne des ailes pour me rendre jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo», a ajouté le Madelinot, éliminé dans sa vague de repêchage lors des JO de Rio, l'été dernier, moins d'un an après être ressorti «miraculé» - mais amoché - d'un grave accident en piste.
Jeudi, au keirin de Hong Kong, Barrette avait décroché le 21e rang. La veille, avec ses compatriotes Patrice St-Louis-
Pivin et Stefan Ritter, il s'était contenté du 15e échelon lors du sprint par équipe.