L'Espagnol Javier Gomez Noya a remporté le volet masculin du Triathlon de Montréal en 1:47,49, dimanche.

Javier Gomez Noya remporte le Triathlon de Montréal

L'Espagnol Javier Gomez Noya a remporté le volet masculin du Triathlon international de Montréal, présenté dimanche après-midi dans le Vieux-Montréal.
«C'était un parcours difficile en raison du vent, nous avons travaillé fort en peloton lors de l'étape de vélo pour nous distancer en tête et j'ai eu une bonne course alors, je suis très content du résultat», s'est exclamé le vainqueur.
Gomez Noya a complété les épreuves de 1,5 kilomètre à la nage, 40 km en vélo et 10 km à la course à pied en 1:47,49, soit 15 secondes devant le Norvégien Kristian Blummenfelt.
Le Sud-Africain Richard Murray s'est classé troisième, à 52 secondes du gagnant.
Cinq fois champion de la Série mondiale de triathlon de l'ITU (2008, 2010, 2013, 2014 et 2015), Gomez Moya a mis un terme à la série de victoires de son compatriote Mario Mola, couronné champion lors des quatre épreuves précédentes.
«Évidemment, je voulais poursuivre sur ma lancée, mais en entamant la course à pied, mes jambes n'ont pas en mesure de suivre la cadence», a expliqué Mola.
Il s'agit pour Gomez Moya d'une seconde victoire au sein du circuit mondial cette saison. Un peu plus tôt cette saison, il avait mis la main sur le titre de l'épreuve d'Abou Dhabi.
Vainqueur de l'étape de la Coupe du monde dans la métropole l'an dernier, Blummenfelt n'a pas été en mesure de défendre son titre. Il a toutefois été capable de se maintenir dans les premières positions au classement lors du parcours à vélo et de la course à pied.
«C'est très satisfaisant d'avoir à nouveau obtenu de bons résultats ici, a souligné le Norvégien. Je croyais avoir une chance de rattraper Gomez à la fin du parcours, mais il a continué de pousser davantage dans les vallons et je n'ai fait que perdre du temps.»
Alexis Lepage 29e 
Le Québécois Alexis Lepage a terminé en 29e place à 3:58 de Gomez Noya, tandis que le Canadien Tyler Mislawchuk a abouti au 33e rang à 4:30.
«Je suis content et triste à la fois», a lancé Lepage légèrement amer.
Il a eu la chance cette fois-ci de franchir le fil d'arrivée devant les siens dans le cadre de cet événement d'envergure. L'an dernier, il avait été contraint à l'abandon en raison d'une blessure.
Accueilli par les applaudissements chaleureux de la foule, le triathlète de 23 ans avait obtenu le 31e rang la semaine dernière à Edmonton.
«Je n'avais pas vraiment d'objectif de position donc, je voulais donner mon 110 % et acquérir de l'expérience, ce que j'ai fait alors je suis satisfait de ce côté», a-t-il mentionné.
Très mécontent de son résultat en sol canadien, Mislawchuk a affirmé avoir souffert de problèmes dorsaux au milieu du parcours, ce qui l'a empêché de pousser comme il l'aurait souhaité.
«C'était incroyable d'avoir la chance de compétitionner devant nos partisans, mais j'ai eu une course terrible, a déclaré Mislawchuk. De mon point de vue, c'était un échec sur toute la ligne.»
Le Triathlon international de Montréal est la septième de neuf étapes de la Série mondiale de triathlon de l'ITU. Les athlètes se transporteront vers Stockholm en marge de l'avant-dernière étape de la saison.