Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Jake Virtanen
Jake Virtanen

Jake Virtanen nie avoir agressé sexuellement une jeune femme

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
L’attaquant des Canucks de Vancouver Jake Virtanen nie avoir agressé sexuellement une jeune femme, indiquent des documents juridiques.

Une poursuite a été déposée à Kelowna le mois dernier dans ce dossier.

Selon la partie demanderesse, Virtanen aurait amené avec lui une jeune femme dans un hôtel de West Vancouver en septembre 2017. Il l’aurait ensuite agressé sexuellement.

La jeune femme lui aurait dit non et l’aurait imploré d’arrêter.

Dans une réponse envoyée le 1er juin, Virtanen a nié les faits qui lui sont reprochés.

Il a expliqué que les deux parties avaient consenti à avoir une relation sexuelle, niant au passage que la femme aurait «émis quelconque indication, verbale ou physique, indiquant qu’elle ne voulait pas avoir une interaction de nature sexuelle».

Les allégations n’ont toujours pas été débattues devant un tribunal.

Virtanen a demandé que cette plainte soit rejetée. Il souhaite également que la cour lui accorde une compensation financière en raison de la nature des allégations.

Dans un courriel, l’avocat de l’attaquant a mentionné que «M. Virtanen ne fera aucun commentaire par rapport à cette situation».

Les Canucks ont suspendu Virtanen le 1er mai en indiquant par communiqué qu’ils ne toléraient «aucune inconduite sexuelle» et que les allégations telles que rapportées étaient «prises très au sérieux».