Vite fait, bien fait pourrait bien résumer le match qui opposait Roger Federer à Daniel Evans au troisième tour des Internationaux des États-Unis, vendredi. Le Suisse n’a mis que trois manches pour élininer son adversaire qui n’a gagné que cinq jeux dans l’affrontement.

Internationaux des États-Unis: Federer ne perd pas de temps

NEW YORK — Cette fois, Roger Federer n’a pas perdu de temps. Le Suisse s’est imposé en trois manches pour la première fois cette année aux Internationaux des États-Unis, défaisant Daniel Evans 6-2, 6-2, 6-1 pour s’assurer son billet pour les huitièmes de finale.

Federer, troisième tête de série et quintuple champion à Flushing Meadows, avait perdu la première manche à ses deux précédents matchs, mais cela n’a pas été le cas contre Evans, 58e joueur mondial. Il a réussi 48 coups gagnants et 10 as pour s’assurer facilement la victoire, sa 18e d’affilée au troisième tour au tournoi new-yorkais.

L’histoire joue toutefois contre lui puisqu’aucun homme n’a encore perdu la première manche de ses deux premiers matchs et a ensuite remporté le tournoi. Federer est en quête d’un 21e titre en Grand Chelem, ce qui améliorerait son record chez les hommes.

«En fin de compte, ce qui est le plus important pour moi c’est que je me retrouve au quatrième tour. Même après ces deux lents départs, a indiqué Federer. Je me suis donné l’occasion de faire mieux et c’est ce que j’ai accompli.»

Tout en saluant la prestation de son adversaire, Evans s’est dit déçu de l’heure du match. Le Britannique avait eu besoin de quatre sets pour surprendre le Français Lucas Pouille, 25e tête de série, jeudi.

«Ç’aurait été bien que nous disputions le deuxième match de la journée ou de jouer en soirée, a déclaré Evans. Je ne sais pas qui joue contre Novak (Djokovic), mais j’imagine qu’il fallait tirer à la courte paille et j’ai perdu.»

Le prochain adversaire de Federer sera le Belge David Goffin, 15e tête de série, vainqueur d’un duel contre l’Espagnol Pablo Carreno Busta en trois manches de 7-6 (5), 7-6 (9), 7-5.

Djokovic, le favori du tournoi, affrontera Denis Kudla en soirée. Le Serbe espère que sa blessure à l’épaule gauche qui a nécessité l’intervention du soigneur lors de son match de deuxième tour a pris du mieux et qu’il pourra poursuivre la défense de son titre.

Nishikori éliminé

Ajoutez le nom de Kei Nishikori à la liste des têtes de série qui ont subi l’élimination dès la première semaine au tableau masculin.

Nishikori, no 7 et finaliste à New York en 2014, s’est incliné face à Alex de Minaur, no 38, 6-2, 6-4, 2-6, 6-3. Il ne reste donc plus que la moitié des 12 premières têtes de série encore en action. Parmi les autres qui ont déjà plié bagage, on note Dominic Thiem, no 4, Stefanos Tsitsipas, no 8, Karen Khachanov, no 9, et Roberto Bautista Agut, no 10­.

Il restait déjà moins de têtes de série (15) que de joueurs non classés parmi les têtes de série (17) à participer à la troisième ronde, une première depuis 2001 aux Internationaux des États-Unis.

De Minaur, un Australien de 20 ans, qui a remporté deux tournois cette année, dont celui d’Atlanta également disputé sur surface dure le mois dernier, a dominé Nishikori en fond de court et il a tiré avantage des 60 fautes directes de son adversaire.

Au prochain tour, De Minaur a rendez-vous avec le vainqueur du match entre Grigor Dimitrov et Kamil Majchrzak, prévu plus tard vendredi.

Pendant ce temps, le Suisse Stanislas Wawrinka, champion à Flushing Meadows en 2016, a eu raison de l’Italien Paolo Lorenzi 6-4, 7-6 (9), 7-6 (4) pour passer au quatrième tour.