Roger Federer célèbre sa victoires en trois manches de 6-3, 6-1 et 7-6 (10-8) aux dépens de Casper Ruud lors des Internationaux de France. Grâce à ce gain, le Suisse sera des huitièmes de finale du tournoi.

Internationaux de France: Federer et Nadal en huitièmes de finale

PARIS — Le retour de Roger Federer à Roland-Garros ressemble un peu à celui d’une étoile de la musique rock qui revient sur scène après de nombreuses années d’absence.

Il livre ses chefs-d’œuvre : une volée gagnante effectuée à l’aveuglette, le dos tourné au filet; les retours de services coupés du revers; les as, pour effacer des balles de bris. Il provoque les «oohs» et les «aahs» et les applaudissements nourris. Son public réunit des parents, qui sont familiers avec ses exploits du passé, accompagnés cette fois de leurs enfants.

Dans le cas de Federer, un duo père-fils détenait les meilleures places, vendredi, sur le court Suzanne-Lenglen. C’est parce que Christian Ruud, qui participait aux Internationaux de France lorsque Federer a fait ses débuts en tournois du Grand Chelem en 1999, était assis dans le première rangée pour regarder son fils Casper, 20 ans, s’incliner 6-3, 6-1, 7-6 (8) face au Suisse de 37 ans en troisième ronde, vendredi.

«De pouvoir jouer à un niveau élevé pendant 20 ans démontre à quel point il est un incroyable champion. Il m’a impressionné toute ma vie — et je le suis encore», a déclaré Christian Ruud, qui est l’entraîneur de Casper.

Federer, selon Ruud le père, «ne pourra pas jouer éternellement, mais il continuer d’offrir un niveau de jeu extraordinaire».

Son niveau de jeu est certainement assez élevé pour lui avoir permis de se qualifier pour la quatrième ronde à Paris pour la 14e fois, un record qui a été égalé quelques heures plus tard lorsque le grand rival de Federer, Rafael Nadal, a gagné son match à son tour.

Nadal doit se ressaisir

Pendant que Federer a gagné neuf jeux consécutifs à un certain moment de l’affrontement — «Les deux premiers sets ont été assez rapides», a reconnu Casper Ruud — et qu’il n’a toujours pas perdu une manche cette semaine, Nadal a été parfois bousculé par le Belge David Goffin, 27e tête de série.

Nadal est parvenu à ses ressaisir après avoir concédé un set, une première en quatre matchs sur la terre battue contre Goffin, avant de confirmer une victoire de 6-1, 6-3, 4-6, 6-3.

À la recherche d’un 12e titre aux Internationaux de France, Nadal a porté sa fiche à 89-2 sur la terre battue de Roland-Garros. Par ailleurs, la journée de vendredi marquait le 10e anniversaire de sa première défaite, contre Robin Soderling en quatrième ronde du tournoi de 2009, la seule année où Federer a mérité le titre.

Federer et Nadal ont fait un pas de plus vers un choc en demi-finale. D’abord, ils devront atteindre les quarts de finale avec des victoires dimanche, alors qu’ils affronteront des Argentins, soit Leonardo Mayer (68e) et Juan Ignacio Londero (78e), respectivement.

Federer n’avait pas participé aux Internationaux de France depuis 2015. L’année suivante, il était blessé puis il a décidé de faire impasse sur la saison de terre battue en 2017 et 2018 afin de se préparer pour les terrains sur herbe et sur surface dure.

Le gagnant de 20 titres du Grand Chelem, perçu par plusieurs comme le plus grand joueur de tous les temps, est populaire, bien sûr. Son absence à apparemment rendu les Parisiens plus amoureux de lui.

Ses matchs ont lieu devant des foules imposantes. Ses séances d’entraînement aussi.

Et oui, il savoure ces moments de nostalgie autant que lui.

«J’ai l’impression que mes 20 ans sur le circuit sont allés trop vite, presque», a-t-il déclaré vendredi.

Dans un autre match de quatrième ronde, le Japonais Kei Nishikori, 7e tête de série, affrontera le Français Benoit Paire.

Nishikori a eu besoin de quatre heures et demie pour venir à bout de Laslo Djere 6-4, 6-7 (8), 6-3, 4-6, 8-6 et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Par ailleurs, le Français Benoît Paire a atteint la quatrième ronde à Paris pour la première fois lorsque Pablo Carreño Busta a déclaré forfait en raison d’une blessure à la cuisse droite. Paire menait alors 6-2, 4-6, 7-6 (1).

+

Karolina Pliskova éliminée

PARIS — Karolina Pliskova, deuxième tête de série, a subi l’élimination aux Internationaux de France, assurant ainsi Naomi Osaka de conserver son premier rang mondial à l’issue du tournoi.

Pliskova s’est inclinée en deux manches identiques de 6-3 au troisième tour face à Petra Martic.

Pliskova a entrepris le tournoi avec une séquence de sept victoires, incluant son titre à l’omnium de Rome, mais elle n’a pu tenir tête à Martic lors des longs échanges sur le court Philippe Chatrier, se penchant souvent d’épuisement après des points longuement disputés.

Il s’agit de la 14e victoire de Martic sur terre battue cette saison. La Croate n’a pas perdu une manche à ses trois premiers matchs.

Martic s’est exclamée : «Je suis toute tremblante, je vis tellement d’émotions en ce moment. Je ne pense pas aux chiffres. C’est le temps de jouer et j’espère être capable de poursuivre de cette façon.»

Stephens s’impose

Finaliste l’an dernier, l’Américaine Sloane Stephens s’est imposée face à Polona Hercog. Après avoir manqué quatre balles de match à 5-4 sur son service au deuxième set, la septième tête de série est repartie de l’avant et a mené 4-0 dans l’ultime manche avant de voir la Slovène recoller à 5-4. Stephens a finalement conclu sur sa sixième balle de match.

Elle affrontera en huitièmes de finale Garbine Muguruza, victorieuse en deux manches d’Elina Svitolina (6-3, 6-3).

Dans d’autres matchs, Madison Keys, demi-finaliste l’an dernier, a vaincu l’Australienne Pricilla Hon 7-5, 5-7, 6-3 lors d’un match de deuxième ronde et Marketa Vondrousova, âgée de 19 ans, a eu raison de Carla Suarez Navarro 6-4, 6-4 pour obtenir son billet en vue du quatrième tour d’un tournoi du Grand Chelem pour la deuxième fois après son aventure aux Internationaux des États-Unis l’année dernière.