«Gagner un 4 de 7 en deux jours, ce doit être un record Guinness!» s’est demandé le gérant des Diamants de Québec, Dominik Walsh.

Impitoyables, les Diamants avancent

Champions de la saison, les Diamants ont encore été sans pitié pour les Tyrans de Gatineau, dimanche, à Québec, remportant le programme double 7-0 et 11-0 pour passer à toute vitesse en deuxième ronde des séries du baseball junior élite.

La formule de deux programmes doubles en deux jours, à cause de la distance entre les deux villes, avait tout pour favoriser l’équipe dotée des meilleurs bras. C’est-à-dire les Diamants, forts d’une fiche de 34-11 en saison et déjà vainqueurs 7-2 et 8-1 samedi, en Outaouais.

Non seulement les Tyrans ont accordé 33 points sur 37 coups sûrs au cours de ces quatre rencontres de sept manches, mais les perdants ont de plus commis neuf erreurs.

«Gagner un 4 de 7 en deux jours, ce doit être un record Guinness!» s’est esclaffé le gérant des Diamants Dominik Walsh, au terme de cette fin de semaine très productive. «À cause de la prestation de nos lanceurs partants, Gatineau n’a jamais pu espérer gagner un match. Pour donner une idée, nos deux meilleurs releveurs n’ont même pas lancé», a résumé Walsh.

Les pointages élevés ne doivent pas éclipser les performances sur la butte. Pour expédier les Tyrans en vacances, Étienne Le Roy-Audy a réussi un match complet de sept manches et deux coups sûrs en seulement 62 lancers, partie ultra rapide qui n’a duré que 88 minutes! Plus tôt, son coéquipier Vincent Ruel avait livré six manches sans donner de point. Tenant du record pour les victoires en carrière dans le junior élite, Ruel a lancé quatre fois en relève cet été dans les rangs pros avec les Capitales de Québec sans accorder de point.

À travers le faste rendement offensif de dimanche de 24 coups sûrs, dont 11 pour plus d’un but, soulignons les cinq points produits par Raphaël Prémont dans la deuxième rencontre grâce à un triple, deux doubles et un simple.

Charlesbourg mène 3-1

Pendant ce temps à Trois-Rivières, les Alouettes de Charlesbourg ont inscrit quatre points en cinquième manche pour renverser un retard de 5-2 en victoire de 6-5, face aux Aigles de l’endroit. Les Alouettes mènent la série 3-1 et tenteront d’éliminer Trois-Rivières mardi (19h30), au parc Henri-Casault de Charlesbourg.

La grosse manche a commencé avec des doubles de Zachary Maranda et d’Olivier Mailloux, puis simple, ballon sacrifice et simple de deux points du neuvième frappeur de l’alignement, Hugo Angers. En plus d’allumer l’étincelle de cette poussée victorieuse, Maranda a lancé les quatrième et cinquième manches sans donner de point pour récolter la victoire. De son côté, Mailloux a lancé la septième et dernière manche pour préserver la victoire.

«On a commencé le match à plat, mais avant la cinquième, on a réuni les joueurs et on leur a dit que c’était le temps de se réveiller», a indiqué le gérant de Charlesbourg, Kevin-Denis Fortier. Il souligne le travail de William Gault au bâton, lui dont la moyenne s’élève à ,692 (9 en 13) jusqu’ici en éliminatoires. Gault a eu plus de difficulté comme lanceur de départ dimanche en allouant cinq points en trois manches aux Aigles.