Même si Philadelphie débarque à Montréal avec la pire attaque de la MLS, l’entraîneur de l’Impact, Rémi Garde, respecte l’adversaire.

Impact-Union : pire défensive contre pire offensive

MONTRÉAL — Quand l’Impact de Montréal se présentera sur la pelouse du Stade Saputo pour affronter l’Union de Philadelphie samedi (15h), il enverra la pire défensive du circuit sur le terrain pour contrer la pire offensive.

L’Impact (3-7-0) a accordé 24 buts en 10 rencontres cette saison, tandis que l’Union (2-5-2) en a marqué seulement six en neuf sorties. Les deux équipes voudront profiter de cette rencontre pour casser la tendance.

«Je redoute la manière dont l’Union joue parce que c’est une approche très collective», a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. «J’ai regardé les séquences. Nous avons analysé cette équipe et nous allons la respecter.»

La défensive de l’Impact a connu une bonne sortie mercredi dans un revers de 1-0 face au Fire de Chicago, quand elle a finalement cédé à la 88e minute. «Quand vous jouez à l’étranger, que vous vous défendez bien, que vous pouvez gagner le match, qu’il ne reste que deux minutes à faire et que vous permettez à un joueur de partir de la ligne de touche pour revenir dans la surface et décocher un tir, il y a un problème, a souligné Garde.

«Ce n’est pas un problème tactique. Malheureusement, ça leur a donné la victoire. Nous devons corriger ça et être meilleurs.»

Il ne pourrait y avoir de meilleure proie pour l’Impact présentement que l’Union, qui présente un dossier à l’étranger de 0-4-0 et qui n’a toujours pas marqué en terre hostile cette saison. Philadelphie disputera un troisième match à l’étranger en neuf jours, après avoir encaissé des défaites de 3-0 à Toronto, le 4 mai, et de 1-0 à Columbus, mercredi.

Accam à surveiller

David Accam, acquis du Fire en janvier pour 1,2 million $ en montant d’allocation, n’a toujours pas touché la cible. L’Impact sait toutefois qu’il devra se méfier de lui.

«Accam est excellent et il l’a prouvé la saison dernière», a rappelé le défenseur latéral Michael Petrasso. «Ils ont de la vitesse sur les ailes. Nous allons devoir être alertes.»

Si Garde souhaite voir sa défensive demeurer vigilante pendant les 90 minutes, il aimerait aussi voir son offensive mieux l’appuyer. Il croit que sa troupe a trop souvent redonné le ballon facilement à ses rivaux et a gaspillé quelques occasions de marquer.

Après avoir disputé sept de ses 10 premiers matchs à l’étranger, l’Impact jouera trois de ses quatre prochaines rencontres au Stade Saputo. Garde soutient avoir fait le mieux possible pour permettre à ses joueurs de conserver leur énergie lors d’une séquence de trois matchs en huit jours, mais les blessures ont limité ses options.

En vertu du retour au jeu de l’arrière central Rod Fanni, Victor Cabrera s’est reposé à Chicago. Un autre arrière central, Rudy Camacho, est blessé à la hanche, tandis qu’une blessure au genou de Jeisson Vargas a permis à Raheem Edwards d’obtenir deux départs d’affilée comme milieu de terrain sur le flanc droit.