Joueur par excellence au Québec, le quart-arrière Hugo Richard a reçu le trophée Jeff-Russel pour la troisième fois.

Hugo Richard élu joueur par excellence du football universitaire québécois

Hugo Richard est le joueur par excellence du football universitaire québécois. À sa cinquième et dernière saison, le quart du Rouge et Or écrit son nom sur le trophée Jeff-Russel pour la troisième fois.

«Ça fait un plus beau sundae. Ce n’est pas la cerise, mais ça contribue à bien finir ma carrière», a illustré le numéro 4 de l’Université Laval, vendredi, lors de la rencontre de presse tenue à la veille de la Coupe Dunsmore, où les prix majeurs de la conférence Québec ont été dévoilés.

Avec trois titres de joueur de l’année, Richard rejoint deux autres quarts brillants au sommet en Benoît Groulx (Laval; 2006, 2008 et 2009) et Phil Côté (Ottawa; 1998, 1999 et 2000). Groulx et Côté ont aussi accédé une fois au plus grand honneur individuel sur la scène canadienne, soit le trophée Hec Crighton, mais pas Richard. Il aura une dernière chance dans 12 jours.

Mais ce n’est pas cela, «la cerise». Ce serait de gagner une autre Coupe Vanier, le 24 novembre. Et Richard doit d’abord et encore passer par les Carabins, samedi après-midi. Le Rouge et Or défendra son titre de champion du Québec et sa fiche toujours parfaite cette saison.

«C’est mon dernier match contre les Carabins. Ç’aura été une rivalité très marquante pour moi et je ne veux pas finir sur une mauvaise note», a expliqué un Richard tout vêtu de noir, sans doute pour souligner l’importance du moment.

Il s’est rappelé sa première sortie dans l’uniforme du Rouge et Or, le 6 septembre 2014, au PEPS, contre les Carabins. Le nouveau venu Richard avait été fumant dans une victoire de 40-13.

«Avant d’arriver, je ne connaissais pas cette rivalité. Comme coach Constantin le dit chaque année aux recrues, tu ne sauras jamais vraiment avant de l’avoir vécue. C’était plus intense que je ne l’aurais espéré. L’ambiance, l’intensité du jeu, l’opposition. L’adrénaline dans le tapis tout le long», énumère le futur ingénieur mécanique.

«Un pur-sang»

Son patron, Glen Constantin, souligne comment Richard est passé de très bon joueur à grand leader. Nommé joueur par excellence au Québec et meilleure recrue au Canada dès 2014, le «meneur d’hommes» qu’il est devenu n’avait toutefois pas encore fleuri.

«Hugo est un pur-sang», illustre l’entraîneur-chef. «Un gars hyper exigeant envers lui-même et ses coéquipiers. Mais avant, quand les gars autour de lui ne jouaient pas à son niveau, ça sortait un peu tout croche. C’était aussi son langage corporel. Tout se dit, mais ça dépend comment tu le dis.

«On a eu une discussion. Les grands meneurs rendent les gens autour meilleurs et son principal apprentissage a été de devenir un meneur. Le développement qu’on fait n’est pas juste technique ou stratégique, on développe aussi l’individu à travers le sport», affirme celui qui a pour sa part été nommé meilleur entraîneur au Québec pour la deuxième année de suite et huitième fois de sa carrière.

Au-delà des records cumulés au fil de ses cinq années, la seule statistique de Richard qui trouve grâce aux yeux de Constantin, c’est sa fiche victoires-défaites. Un éloquent 43-6.

«On a vu passer des quarts-arrières avec des records de passes, de touchés ou de verges, mais plusieurs avaient une fiche perdante. L’ultime statistique, c’est que le gars est un gagnant. Hugo Richard, c’est un winner», tranche Constantin.

Parlant de gagnant, l’ailier défensif du R et O Mathieu Betts a été nommé meilleur joueur de ligne au Québec pour une troisième année consécutive, cinquième de suite pour un joueur de l’UL. Sur la scène canadienne, Betts pourrait devenir le premier à remporter le trophée J.P. Metras trois fois.

***

PRIX MAJEURS DU RSEQ

  • Joueur par excellence
    Hugo Richard, Laval
  • Recrue
    Vincent Forbes-Mombleau, Laval
  • Joueur défensif
    Marc-Antoine Dequoy, Mtl
  • Joueur de ligne
    Mathieu Betts, Laval
  • Entraîneur-chef
    Glen Constantin, Laval
  • Leadership et engagement social
    Jérémie Lardi, Sherbrooke
  • Recrue offensive
    Anthony Vandal, Sherbrooke
  • Recrue défensive
    Maxym Lavallée, Laval
  • Unités spéciales
    Louis-Philippe Simoneau, Mtl
  • Entraîneur adjoint
    Peter Regimbald, Concordia