Hugo Houle et Antoine Duchesne participeront à l'épreuve de cyclisme sur route aux Jeux olympiques de Rio.

Houle, Duchesne et Gagné vont à Rio

Hugo Houle, Antoine Duchesne et Raphaël Gagné font partie des 19 cyclistes qui représenteront le Canada aux Jeux olympiques de Rio, en août. Cyclisme Canada a dévoilé le nom des heureux élus, mercredi.
<p>Raphaël Gagné</p>
En vélo de route, les Québécois Houle et Duchesne partageront le boulot avec l'Ontarien Mike Woods. Le vétéran Svein Tuft a donc été laissé de côté. Houle, de Sainte-Perpétue, a terminé en mai son deuxième Tour d'Italie, tandis que Duchesne, de Saguenay, participera à son premier Tour de France, dans deux jours. Un autre cycliste canadien de renom, Ryder Hesjedal, avait déjà signifié son désir de passer son tour. Une course sur route et un contre-la-montre sont au menu, à Rio.
La nomination de Gagné n'a rien d'une surprise. Médaillé d'or aux derniers Jeux panaméricains, l'athlète de Québec est aussi champion canadien en titre en vélo de montagne. «Ça fait tomber la pression. Ça m'aide à passer à autre chose et à mieux focuser», avait-il dit de sa nomination, il y a quelques jours, alors qu'il ne pouvait pas encore annoncer officiellement la bonne nouvelle. Il sera accompagné à Rio par son collègue d'Alma Léandre Bouchard. D'ici là, il participera aussi aux Championnats du monde, en République tchèque.
En cyclisme sur piste, le Madelinot Hugo Barrette représentera l'unifolié. Sa qualification était déjà officielle depuis quelques semaines.
Chez les dames, la Gatinoise Karol-Ann Canuel sera la seule Québécoise des trois athlètes canadiennes. Leah Kirchmann et Tara Whitten sont les autres. La Montréalaise Kirsti Lay (piste) est la septième cycliste québécoise qui pédalera à Rio.
Par ailleurs, en paracyclisme, la nomination de Marie-Ève Croteau écrit un nouveau chapitre d'une triste histoire devenue belle. L'athlète de Québec a été dans le coma pendant cinq jours, en janvier 2015, à la suite d'un test à l'effort rendu nécessaire pour évaluer les séquelles d'une commotion cérébrale subie en 2012. Commotion qui lui a coûté... les Jeux olympiques de Londres.