Primeau stoppe 24 tirs, mais le Canadien s’incline 2-1 face aux Maple Leafs

Cayden Primeau, qui espère forcer la main de la direction du Canadien et commencer la saison avec le grand club, a réalisé 24 arrêts.

Les joueurs du Canadien n’ont pas connu un grand match et même l’entraîneur-chef Martin St-Louis a avoué vendredi soir qu’il avait été difficile pour quiconque de se démarquer.


Les joueurs des Maple Leafs de Toronto ont à peine fait mieux dans un duel sans animosité et à intensité modeste. Les visiteurs ont profité de buts de Matthew Knies et Mikko Kokkonen pour vaincre la formation montréalaise 2-1, au Centre Bell.

Le Tricolore ne comptait que sur huit joueurs établis, tandis que les Leafs avaient opté aussi pour leur club B ou C.

Aucun joueur n’a brillé chez le Canadien. Le trio d’Owen Beck, Jesse Ylönen et Joshua Roy a été le plus dynamique, tandis que le colosse John Parker-Jones a cogné à la porte à quelques reprises en deuxième période.

«Ça me donne certainement confiance, a dit Parker-Jones au sujet du fait qu’il ait obtenu des chances de marquer. Je vais vouloir les réviser à l’entraînement demain parce que j’espère marquer la prochaine fois!»

Josh Anderson a marqué tard en troisième période pour ajouter un peu de piquant à la fin de match.

Au coeur d’une lutte pour un poste sur le flanc droit de la défense, Justin Barron a commis une gaffe sur le premier but des Maple Leafs. Gustav Lindstrom a aussi connu un match en demi-teinte.

«Je pense que le collectif n’a pas aidé les individus ce soir, a mentionné St-Louis. Nous exécutions mal les jeux, nous n’étions pas équilibrés sur la glace. Dans ce contexte, c’est dur pour n’importe quel joueur de se démarquer.

«Je ne dirais pas qu’ils ont gaspillé une occasion ce soir, mais je vais devoir réviser leur match», a ajouté St-Louis au sujet de Barron et Lindstrom.

Logan Mailloux a aussi été plus discret qu’à sa première sortie, ce qui n’est pas nécessairement un mauvais signe.

«Je ne dirais pas qu’il y avait eu beaucoup de bas lors du dernier match, mais il n’y a pas eu beaucoup de bas dans ce match-ci», a habilement dit St-Louis.

Cayden Primeau, qui espère forcer la main de la direction du Canadien et commencer la saison avec le grand club, a réalisé 24 arrêts. Il n’a rien eu à se reprocher sur les deux buts qu’il a accordés, mais a parfois accordé des retours dangereux.

«Il a bien joué», s’est contenté de dire St-Louis.

Devant le filet des Maple Leafs, Ilya Samsonov a été parfait contre 17 tirs lors des deux premières périodes. Keith Petruzzelli a pris la relève en troisième période et a cédé une fois contre huit lancers.

Le Canadien accueillera à nouveau les Maple Leafs samedi soir au Centre Bell, dans le cadre du quatrième de ses six matchs préparatoires.

Soirée tranquille

Josh Anderson a marqué tard en troisième période pour ajouter un peu de piquant à la fin de match.

Les premières 9:08 de jeu ont été disputées sans interruption, mais ni l’une ni l’autre des deux équipes n’a été particulièrement menaçante.

Chez le Canadien, le trio de Beck, Ylönen et Roy a provoqué quelques revirements sans toutefois être en mesure de défier Samsonov.

«Je pense que nous nous complétons bien, a dit Roy. Ylo et moi sommes plus offensifs et Becker est plus défensif. Les trois ensembles, nous sommes un bon mélange. Nous communiquons bien sur la glace et nous arrivons à nous trouver.»

À l’autre bout de la patinoire, Primeau a dû être alerte contre Ryan Reaves sur un retour de lancer.

Le jeu s’est animé un peu en deuxième période. Parker-Jones a obtenu quelques occasions à partir de l’enclave, mais il n’a pas réussi à noircir la feuille de pointage.

Les Maple Leafs ont ouvert la marque en infériorité numérique, à 10:23. Fraser Minten a fait perdre le contrôle du disque à Barron derrière son filet. Minten a enchaîné avec une passe dans le haut de l’enclave à Knies, qui a surpris Primeau du côté de la mitaine.

Le Canadien a tellement manqué de cohésion en avantage numérique que les spectateurs ont fait entendre leur mécontentement après un autre échec dans cette situation en milieu de deuxième période.

Les Maple Leafs ont creusé l’écart avec 3:26 à faire au deuxième vingt. Un tir de la pointe de Kokkonen a dévié sur Beck avant de se faufiler entre les jambières de Primeau.

Le gardien du Tricolore s’est racheté pendant qu’Arber Xhekaj était au cachot. Il a frustré Nicholas Robertson à trois reprises durant l’avantage numérique des visiteurs.

David Kampf a atteint le poteau à la droite de Primeau tôt en troisième période, quand son tir a dévié contre le bout du bâton de Xhekaj.

Le Canadien a continué de connaître des ennuis en avantage numérique lors du dernier tiers. Il a fallu un puissant tir sur réception d’Anderson sur une passe de Monahan pour relancer le Canadien avec 5:21 à faire.