Vincent Filion devant la cage de l’Océanic

L’Océanic a acquis les droits du gardien de but Vincent Filion des Wildcats de Moncton.

Vincent Filion s’amènera devant la cage de l’Océanic pour la prochaine saison. C’est lors de l’ajout d’une courte période qui a précédé la séance de repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui se déroulera à Sherbrooke que la transaction du gardien de but de 19 ans a été signée mercredi entre l’organisation de Rimouski et les Wildcats de Moncton.


« Je suis vraiment content, indique le principal intéressé, qui a appris, il y a une semaine, qu’il quitterait Moncton, mais sans savoir vers où. Quand j’ai appris que je m’en venais chez l’Océanic, c’était une grosse nouvelle pour moi. »

Filion ne cache pas les difficultés qu’il a dû affronter au sein des Wildcats. « Avant, dans ma carrière, je n’avais jamais fait face à de l’adversité comme à Moncton. J’ai beaucoup appris. Même si ça n’a pas été facile, c’était bon pour moi de passer par là. Donc, je vais arriver à Rimouski avec un meilleur bagage d’expériences et tous les éléments vont être là pour faire en sorte que j’aie du succès. »



Pour le natif de Shawinigan, l’idée de revenir au Québec ajoute à son enthousiasme. « Rimouski est une excellente organisation, renchérit-il. Les fois que je suis allé à Rimouski, il y avait beaucoup d’ambiance avec les partisans. J’ai bien hâte de commencer! »

Haute estime pour Filion

Si Filion n’arrive pas à Rimouski avec de très bonnes statistiques, l’Océanic l’avait tout de même en haute estime. Déjà, à Noël, l’organisation avait démontré de l’intérêt à son égard. « Je pense que sa transition initiale lors d’un échange majeur à 16 ans avait été surprenante pour lui, présume le directeur général par intérim de l’Océanic, Danny Dupont. Se joindre à une nouvelle équipe, à une formation plus responsable défensivement, ça va faire une grosse différence. Sa maturité fait aussi une grosse différence. »

À sa quatrième année dans le circuit, le cerbère arrive avec un bon bagage, estime Dupont. « Il va retrouver sa confiance en lui. On a confiance que ce jeune homme est prêt à avoir du succès dans la ligue. On a eu la juste valeur pour un excellent gardien de but qui va faire en sorte qu’on va avoir une belle stabilité dans notre organisation. Il a beaucoup de ressemblances avec notre noyau de joueurs. »

Dupont, qui connaît très bien le portier originaire de la Mauricie, précise qu’il est très intelligent à l’école, qu’il est passionné et qu’il veut réussir. « Présentement, il pratique avec nos pros à Trois-Rivières. Les gars avec qui j’ai parlé disait revoir William Rousseau en Vincent sur le plan de sa progression personnelle. C’est un élément que je prends en considération. » Dupont ajoute avoir examiné sa technique avec l’entraîneur des gardiens de but de l’Océanic, Michaël Rioux, qui était favorable à le repêcher.



En retour de Filion, Moncton obtient un choix de 1re ronde de 2023 (20e au total) qui appartenait aux Remparts. En plus de ce choix, les Wildcats mettent aussi la main sur le choix de 5e ronde de 2023 de l’Océanic (86e au total). De son côté, Québec acquiert le défenseur Simon Maltais, un choix de 3e ronde de 2023 (50e au total), en plus d’un autre de 5e ronde en 2024.

Charle Truchon à Rimouski

L’Océanic a réalisé une acquisition majeure en obtenant les droits de Charle Truchon, qui évoluait avec les Remparts de Québec depuis le début de sa carrière junior et qui présente une fiche impressionnante.

Lorsque le défenseur de 20 ans originaire de Matane a appris qu’il se dirigerait vers Rimouski, il a eu « un choc ». « D’apprendre que je quittais les Remparts après avoir passé quatre ans là, ça a été difficile au début, raconte Charle Truchon. Après ça, je me suis rendu compte qu’en m’en allant vers l’Océanic, c’était l’équipe que je regardais jouer depuis que je suis tout petit. Ça fait du bien. »

Le Matanais croit qu’il pourra apporter une stabilité à la défensive et qu’il pourra avoir un impact dans la chambre. « D’avoir vécu le stress et le parcours pour gagner la Coupe Gilles-Courteau et la Coupe Memorial sont des choses qui ne s’enseignent pas et qui vont pouvoir aider l’Océanic. » Il promet aussi d’apporter la Coupe Memorial dans sa ville natale au courant de l’été.

Le talent et l’expérience de Truchon

Même si sa brigade défensive était déjà bien garnie, il y avait place à l’amélioration, selon Danny Dupont, pour qui l’ajout d’un joueur de la région représente toute une opportunité.

« Il a joué énormément de minutes à la Coupe Memorial. Avec tout le talent et l’expérience qu’il a, il va nous aider à nous propulser dans la bonne direction. Charle Truchon va être, l’année prochaine, l’un des meilleurs défenseurs offensivement et défensivement de la ligue. » Le dg par intérim le voit déjà en duo avec Luke Coughlin. C’est avec ce style de joueur que Dupont dit souhaiter entourer ses troupiers.



En envoyant Maltais aux Remparts, Dupont a dû sacrifier son capitaine, Mathis Gauthier, considérant que l’alignement ne peut compter plus de trois joueurs de 20 ans. « On travaille pour lui trouver un autre endroit; c’est une question de détails. » En principe, les trois vétérans de 20 ans seront le défenseur Charle Truchon ainsi que les deux attaquants Julien Béland et Alexander Gaudio. « On est toujours à l’écoute et on continue à travailler pour améliorer notre équipe, nuance toutefois le dg par intérim. Mais, on sait à quel point Alexander joue du bon hockey dans le style qu’on aime beaucoup. Si, demain matin, on devait commencer avec l’alignement qu’on a présentement, j’aurais une confiance en nos gars. »

Shawn Pearson au Drakkar

L’Océanic et le Drakkar ont conclu une transaction envoyant Shawn Pearson et un choix de 4e ronde de 2023 de Rimouski (64e au total) à Baie-Comeau. En retour, l’organisation bas-laurentienne met la main sur un choix de 2e ronde de 2023 (40e au total) et l’envoie au Tigres, en plus du choix de 2e ronde des Sea Dogs de Saint-Jean en 2024 pour, en échange, recevoir de Victoriaville le choix de 2e ronde de 2023 (25e au total), qui appartenait initialement aux Islanders de Charlottetown. « Shawn nous a donné de bons services, mentionne Dupont, qui admet avoir le coeur lourd de se départir de l’attaquant de 18 ans. C’est un gars exceptionnel, qui a laissé sa marque chez l’Océanic. »